Meurtre en écho

Meurtre en écho d’Anne Perry

Présentation de l’éditeur

Le commandant Monk a déjà vu la mort. Trop souvent de près. Mais le meurtre de ce Hongrois, retrouvé dans un entrepôt du bord de la Tamise, s’avère aussi cruel qu’atypique. Doigts disloqués, lèvres découpées, cadavre transpercé d’une baïonnette et entouré de dix-sept bougies éteintes dans le sang… Tout évoque un rituel glaçant qui place d’emblée ce crime loin des mobiles habituels. Tandis que sa femme Hester essaie d’aider un homme surgi de son passé qui se trouve mêlé à l’affaire, Monk tente de pénétrer la petite communauté hongroise londonienne, repliée sur elle-même. Et alors que le premier meurtre rituel se mue en une série terrifiante, il va lui falloir combattre la défiance, l’hostilité et les menaces de ceux qu’il est censé protéger.

 

Mon avis : Ce qui fait la force des romans d’Anne Perry c’est sa description précise de l’Angleterre victorienne et de ses travers guère différents de ceux d’aujourd’hui, prostitution, pédophilie entre autres. Dans celui-ci un tueur en série assassine dans la communauté hongroise de Londres, j’ai aimé qu4anne Perry nous relate les difficultés d’intégration et le rejet que subissent les hongrois, finalement c’est terriblement d’actualité.

Encore une fois un bon moment passé en le lisant.

12éme livre lu dans le cadre du challenge de Sharon

Louise Penny

Sous la glace de Louise Penny

Présentation de l’éditeur

L’hiver a enveloppé de neige le charmant petit village de Three Pines, et toute la communauté s’apprête à fêter Noël. Mais lors de la traditionnelle partie de curling qui a lieu tous les ans sur le lac gelé, une spectatrice est mystérieusement électrocutée. Il ne faut pas longtemps à l’inspecteur – chef Armand Gamache pour s’apercevoir que la victime ne manquera pas à grand monde. D’ailleurs, alors que tout le village était présent, il n’y a aucun témoin de sa mort… Et puis qui était cette CC de Poitiers, à la fois prêtresse autoproclamée du développement personnel et femme haïe de tous ? L’inspecteur – chef observe, écoute et tente de comprendre. Tout à son enquête, il n’oublie pas qu’il a également ses propres ennemis au sein de la Sûreté du Québec et qu’il ne peut se fier à personne. Tandis qu’un vent mordant souffle sur Three Pines, une menace plus glaçante encore plane sur lui…

Suivi de

Le mois le plus cruel de Louise Penny

Présentation de l’éditeur

Présentation de l’éditeur

Durant le week-end de Pâques, le village de Three Pines s’anime le temps d’une grande chasse aux œufs. Lorsqu’une étrangère ayant le don de communiquer avec les esprits s’installe au gîte d’Olivier, sa présence éveille la curiosité. Une soirée de spiritisme est organisée dans la vieille maison abandonnée des Hadley, déjà aperçue dans les volumes précédents. Destinée à libérer la demeure du Mal qu’elle recèle, la séance est tragiquement interrompue par la mort d’une participante. Morte de peur, vraiment ? C’est ce qu’Armand Gamache, l’inspecteur-chef de la Sûreté du Québec, va devoir découvrir en revenant dans les Cantons-de-l’Est avec son équipe. Alors que le printemps explose de vie, le Mal, lui, reste tapi dans l’ombre, et Gamache le sait mieux que quiconque. Dans cette nouvelle enquête, la troisième de la série, les lecteurs de Louise Penny retrouveront avec bonheur Three Pines, sa communauté anglophone et l’inspecteur en chef Gamache, avec sa veste en tweed impeccable, son côté un peu suranné, son physique de bon vivant, ses longues promenades méditatives et cette façon de se tenir debout quand tout le monde pense qu’il est sur le point de tomber. L’habileté de la construction, le subtil entrelacement des fils narratifs et la richesse des personnages font indéniablement de ce roman le plus abouti de la série à ce jour. 

 

Mon avis : Deuxième et troisième tomes des enquêtes de l’inspecteur-chef Armand Gamache, ces livres m’ont été prêtés par ma maman et comme une idiote je n’ai pas commencé par le premier mais par le deuxième ! Elle avait beaucoup aimé, j’ai été moi aussi conquise au point de lire les deux d’affilée, on aimerait que le petit village de Tree Pines ou se passent les intrigues existe vraiment mais ce n’est malheureusement pas le cas.

Je vous recommande vivement cette série, pourvu que la suite soit aussi bien !

 

13éme et 14éme tome lu dans le cadre du challenge de Sharon

La dent du serpent

La dent du serpent de Craig Johnson

Présentation de l’éditeur

Toute cette affaire n’avait au départ l’air de rien : un gamin fugueur qui se réfugie dans un cabanon et se nourrit en se servant dans les placards d’une vieille dame. Mais quand le shérif Walt Longmire essaie de ramener Cord chez lui, il se retrouve face à une propriété gardée par des miradors qui abrite une communauté polygame. Et tout ce petit monde, orchestré par un patriarche habile et un homme de main au passé trouble, affirme ne rien savoir de l’adolescent. Le shérif s’engage alors avec son équipe dans une enquête très glissante dont ils ne ressortiront pas indemnes. Le Dent du serpent place le shérif du comté le moins peuplé de l’État de moins peuplé des États-Unis face au pire des adversaires qu’il ait jamais eu à affronter
Mon avis : Il m’est difficile de chroniquer Craig Johnson, j’aime tellement ses livres, ses personnages, ses intrigues ne me deçoivent jamais et c’est encore le cas une nouvelle fois.
11eme livre lu dans le cadre du Challenge de Sharon

Mma

Précious et Grace d’Alexander McCall Smith

Présentation de l’éditeur :

Alors que Mma Makutsi, depuis peu codirectrice de l’Agence N° 1 des Dames Détectives, essaie de pousser Mma Ramotswe à moderniser leurs pratiques, une affaire inhabituelle va forcer les deux femmes à se tourner résolument vers le passé. Susan Peters, une jeune Canadienne née au Botswana, requiert les services de l’Agence pour renouer avec sa vie d’avant. Si Precious et Grace trouvent sans peine la maison où la mystérieuse jeune femme fut élevée, et la nourrice qui s’occupa d’elle des années auparavant, cette dernière n’a pas l’air de ressentir la même nostalgie… Et quand ce voyage dans le temps prend une tournure inattendue, nos enquêtrices se doivent d’admettre que, parfois, certaines choses devraient rester dans le passé.
Mon avis : J’aime Précious alias Mma Ramotswe, sa constitution traditionnelle (doux euphémisme pour dire qu’elle est forte et même très forte), son empathie et ses enquêtes souvent trés banales mais trés revelatrices de l’ame humaine, ce livre se lit le sourire aux lèvres en buvant du roiboos!
10 eme livre lu dans le cadre du challenge Polar et thriller de Sharon.

 

Agatha Raisin

A la claire fontaine de M.C. Beaton

Présentation de l’éditeur :

Ancombe, paisible petit village, possède une source d’eau douce réputée pour ses bienfaits. Mais l’arrivée d’une société qui veut l’exploiter échauffe les esprits et divise les habitants : s’enrichir ou renoncer à la paix ? Lorsque Robert Struthers, le président du conseil municipal, est retrouvé assassiné, l’affaire prend une sale tournure. Pour y voir plus clair, Agatha Raisin décide d’aller à la source et se fait embaucher par la société…

Coiffeur pour dames de M.C. Beaton

Présentation de l’éditeur :

Pour toutes ses clientes, Mr John est un magicien : un coiffeur aux doigts d’or qu’elles adorent ! Mais, peu après avoir confirmé ses talents auprès d’Agatha Raisin qui voit poindre ses premiers cheveux blancs, Mr John meurt dans son salon, victime d’un empoisonnement, sous les yeux de la détective. Voici Agatha embringuée dans une drôle d’enquête. Qui en effet pouvait en vouloir à Mr John, adulé par ses nombreuses clientes qui lui confiaient leurs plus troubles secrets ?
Mon avis : Bien que vu à la télévision il y a quelques semaines j’ai souhaité lire ces deux volumes, j’ai choisi de le faire sur ma liseuse. Je me suis franchement ennuyé et même pas amusée comme les précédents volumes.
8eme et 9eme volumes lus dans le cadre du challenge Polar et Thriller de Sharon

Le prince de Cochinchine

Le prince de Cochinchine de Jean-François Parot

Présentation de l’éditeur

1787 Nicolas Le Floch, en Bretagne pour la naissance de son petit-fils, fait l’objet d’un attentat. C’est le début d’une nouvelle enquête au cours de laquelle il va retrouver son ami de jeunesse Pigneau de Behaine évêque d’Adran venu négocier un traité d alliance entre le roi de Cochinchine et la France.
Dans un pays épuisé par le déficit grandissant et la faiblesse de Louis XVI et alors que se profile une convocation des États-Généraux des ennemis extérieurs soutenus par des complots intérieurs vont se mettre en travers des intérêts du royaume.
Face à de multiples suspects, le commissaire aux affaires extraordinaires devra aussi rechercher l’auteur d’un meurtre mystérieux. Il affrontera les redoutables menées de puissances étrangères et surtout de la Triade, secte orientale liée aux adversaires du roi de Cochinchine. Il sera conduit à protéger le jeune prince Canh héritier du royaume d’Annam des menaces fomentées contre lui. Outre ses entours habituels, le héros des Lumières sera aidé par un étrange érudit jésuite, éclairé par Restif de la Bretonne et croisera Olympe de Gouges.
Ainsi, une nouvelle fois Nicolas Le Floch, soutenu par la confiance du roi et par le soutien circonspect de Sartine, mobilisera ses amis pour résoudre de manière inattendue une intrigue haletante qui mélange affaires d État et cas criminel. Il accomplira sa tâche avec succès non sans éprouver dans sa vie personnelle les états d’âme suscités par le passage du temps et les menaces de l’avenir.
Mon avis
Est-il nécessaire de présenter Nicolas Le Floch marquis de Ranreuil?
Si on n’aime pas lire (est-ce possible?) il y a une excellente adaptation télé, moi j’avoue aimer les deux!
Ce volume se passe en 1787, la révolte gronde, la révolution est presque là et Nicolas le pressent, son inquiétude est grande pour lui et les siens. Quel sort lui réservera Jean-François Parot?

7eme livre présenté dans le cadre du Challenge Polar etThriller par Sharon

Dan Waddell

J’ai enchainé les 2eme et 3eme tome des enquêtes du généalogistes De Dan Waddell

Depuis le temps de vos pères

Présentation de l’éditeur :

Tout juste remis d’une enquête qui a manqué lui coûter la vie, l’inspecteur Grant Foster réintègre la Criminelle de Londres lorsque Katie Drake, actrice de théâtre sur le déclin, est retrouvée morte dans le jardin de sa propriété londonienne. Sa fille de quatorze ans, Naomi, est introuvable. Mais difficile de progresser quand la victime semble avoir coupé tout lien avec son passé. Une seule piste : un cheveu retrouvé sur le corps. Lorsque les résultats des analyses ADN révèlent qu’il appartient à un parent de Katie Drake, Foster décide de faire appel au généalogiste Nigel Barnes pour tenter de retracer l’histoire familiale de la défunte. Barnes parvient à retrouver certains parents éloignés en remontant jusqu’en 1891, mais il semble impossible de pousser plus loin les recherches. Pourtant, il faut briser rapidement la malédiction qui frappe cette lignée. Des vies sont en jeu. L’église des Mormons est manifestement liée à l’affaire et entend protéger ses secrets de famille. A Salt Lake City, les enquêteurs plongent au cœur des archives colossales de la communauté pour découvrir une congrégation aux pratiques redoutables et comprendre pourquoi le dogme “Jusqu’à ce que la mort nous sépare” n’existe pas pour ses disciples. Ils ne font qu’obéir aux Commandements. Aussi sanglants soient-ils.
Mon avis : J’ai trouvé ce tome pénible, l’intrigue pas très crédible.

La moisson des innocents

Présentation de l’éditeur : Ils furent deux enfants assassins, condamnés pour avoir battu à mort un vieil homme sans défense. Deux garçons maudits qui ont purgé leur peine et se construisent une vie d’adulte sous une nouvelle identité. Mais un justicier a retrouvé leur trace… L’inspecteur Foster revient sur la scène du passé, qui est non seulement celle du crime mais celle de ses propres souvenirs. Et Dan Waddell débrouille avec une habileté machiavélique l’écheveau des souvenirs.  

Mon avis : Échaudée par le précédent j’ai commencé ma lecture et puis là bingo j’ai accroché et ne l’ai plus lâché, l’intrigue tourne autour de deux enfants assassins et très vite se rapproche du généalogiste Nigel Barnes un des personnages de la trilogie, rien n’est comme il parait être et j’ai eu beaucoup de plaisir à le lire.

5 et 6 dans le challenge Polar et Thriller de Sharon

Vengeance en eau froide

Vengeance en eau froide est le 22eme volume des enquêtes de Monk écrit par Anne Perry

Présentation de l’éditeur :

Le cadavre d’un inconnu est repêché dans la Tamise. Alerté par le chef du service des douanes, le commandant William Monk, de la police fluviale, constate que le noyé a également reçu une balle dans le dos. L’homme, un faussaire, s’est évadé alors qu’il était sur le point d’être interrogé par des douaniers. Mais alors que l’enquête entraîne Monk dans l’univers trouble de la contrebande, une partie de son passé oublié lui est révélée. Et l’ingérence d’un vieil ennemi déterminé à assouvir sa vengeance pourrait bien lui coûter sa carrière et sa vie. Le soutien et les efforts de ses amis seront-ils suffisants pour sortir Monk de ce mauvais pas ? La nouvelle enquête de Monk nous plonge dans l’univers des faussaires et des cambrioleurs dans le Londres victorien, et livre de nouvelles révélations sur son mystérieux passé.

 

J’ai lu chacun des volumes précédents avec plaisir mais celui la m’a paru long, Anne Perry y aborde la ruée vers l’or sujet qui doit être passionnant mais rien à faire je n’ai pas accroché mais pour autant je ne regrette pas de l’avoir lu, j’aime tellement les personnages principaux.J’espère que le prochain me plaira plus mais peut-être est-ce moi qui n’était pas dans un état d’esprit propice.

4 eme livre lu dans le challenge Polar et Thriller de Sharon

 

 

 

 

 

Le rocher avec des ailes

Tony Hillerman est un des grands auteurs de polars ethnologiques, ses enquêteurs font partie de la police tribale navajo, il est décédé en octobre 2008,   sa fille Anne à pris sa suite.

 Bernadette Manuelito et  son mari Jim Chee membres de la dite police enquêtent sur deux affaires distinctes,  l’une près de Shiprock, l’autre à Monument Valley.

Assez bien écrit ce roman se lit facilement et j’ai retrouvé avec plaisir les personnages créés par son père.

3éme livre dans le cadre du challenge polar et thriller 2017-2018 de Sharon

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Les faiseurs d’anges

4eme volume des enquêtes de Smokey Dalton

On retrouve Smokey privé noir dans l’ Amérique des années 60, il vit à Chicago avec son fils adoptif Jimmy, les faiseurs d’anges sont les avorteurs (euses), comme le précédent ce livre m’a enthousiasmé, l’enquête est prétexte à décrire cette Amérique blanche et ségrégationniste ou le quotidien pour les noirs est fait de misère et de brimades.

Je me suis demandé si les choses avaient beaucoup changé pour les « minorités » en Amérique ou ailleurs, on a tellement peur de l’autre et certains sont tellement surs d’être supérieurs aux autres.

Je ne pourrais malheureusement pas lire les 2 derniers volumes Que la guerre soit avec nous et 4 jours de rage, épuisés tous les deux le premier est à prix inabordable et le second introuvable….dommage

Ce sera le 2eme livre pour mon challenge Polar et Thriller 2017-2018

 

Enregistrer

Enregistrer