Moi après moi mars

Fêter l’anniversaire de notre plus jeune fils.. 40 ans tout de même / Commencer une nouvelle paire de chaussettes / Se balader en famille à Saumur/ Regarder avec Phil nos fils marchant devant nous avec leur famille respective et s’attendrir / Se balader à Sion sur l’océan / Préparer nos bagages pour un séjour parisien / Revoir ma chère coach qui s’occupa si bien de mon dos / Partager un repas avec des amis / Aller à l’aiguille en fête avec notre belle fille Chie / Y passer un moment hors du temps et profiter de ses traductions japonais-français / Rentrer fourbu mais le cœur rempli de joie / Petit déjeuner avec une amie fidèle avant de rejoindre nos parisiens / Rentrer en Vendée et commencer à tousser/ Voir s’installer la toux et les frissons le lendemain / Lundi filer chez le médecin qui diagnostique non plus un état grippal mais une grippe / Se traîner du lit au canapé mais pas longtemps le canapé étant un ennemi de mon dos / Monter à 39° de fièvre et laisser mon Phil gérer en pleine nuit une première chute de ma maman à 1h00 du matin puis une deuxième 3 h plus tard / Respecter son vœu de rester chez elle/ Passer une longue nuit seule prés d’elle et parler avec elle / Sentir sa main serrer la mienne / Apprécier le dévouement des infirmières et du médecin très présents / Se relayer avec Phil à son chevet/ Avoir beaucoup de mal à lui dire qu’elle peut partir / Se préparer pour une deuxième nuit chez elle mais à deux cette fois / La voir partir en douceur le soir et dans son lit comme elle le voulait / Se trouver sans larmes moi si fontaine d’habitude / Être hébétée de chagrin / Préparer la brève cérémonie toujours civile dans ma famille /Choisir des poèmes et de la musique / Choisir de ne recevoir que des plantes pour aménager un joli coin dans notre jardin / Accueillir ma sœur à l’aéroport / Voir une mer en colère et noire et penser qu’elle aussi a de la peine / Se parler beaucoup avec ma sœur de notre histoire familiale si compliquée / Enfin verser des larmes / Penser à mon frère tant aimé mort il y a 13 ans déjà / Essayer de se consoler dans les bras de mon aîné venu avec sa femme et son petit / Câliner ce petit et se réjouir de sa présence qui adoucit la peine de tous / Être très touchée par la présence attentionné d’une voisine / Partager un en cas avant la cérémonie avec notre cadet venu nous rejoindre avec sa femme /  Aimer la cérémonie très digne / Être touchée au cœur par les fleurs reçus d’une amie et de son mari / Raccompagner nos parisiens au train / Déposer ma sœur à l’aéroport  / Commencer les démarches / Trier ses affaires / Avoir tellement de mal à ouvrir la porte de son appartement / Reprendre doucement les aiguilles / Maudire la  toux sèche qui m’épuise/ Regarder avec amour Phil planter ce coin qui ne sera jamais un lieu de tristesse / Rosiers, lilas et autres arbustes fleuriront pour me dire qu’elle est là /  Souffrir d’une cruralgie et d’une sciatique / Se trouver impudique d’écrire tout cela / Trier encore et toujours / Marcher sur la plage / Reprendre les séances de relaxation / Apprendre avec beaucoup d’émotion qu’un arbuste  cadeau du papa de Chie rejoindra bientôt notre jardin .

 

Moi après mois fevrier

Commencer le mois en fêtant en tête à tête nos 44 ans de mariage à Nantes /  Acheter enfin cet hôtel à insectes qui me faisait tellement envie, fabriqué en France par un CAT / Découvrir un Mondial Tissu à Nantes et y faire quelques emplettes / Ne pas aimer changer une fermeture éclair de blouson adulte / Ne pas avoir envie de faire un ouvrage mais s’y astreindre quand même / Utiliser de gros restes de laine/ Tricoter un bonnet qui s’avère trop petit, défaire et recommencer /  S’obliger à coudre pour s’évader un peu / Commencer un tee shirt en taille 18 mois / Aller chercher nos petits-enfants / Rouspéter en cassant une aiguille dans la portière de voiture et bouquiner le reste du voyage / Faire un atelier de collage de papiers avec Antonin et Madeline / Détester la visite de la grippe qui s’en prend d’abord à Philippe / Faire une balade en bord de mer par un temps complètement hors saison / Devoir accepter la deuxième visiteuse de Philippe la bronchite / Rappeler à mon aîné que j’ai aussi le permis et que je pourrais aller le chercher à la gare avec femme et enfant / Partager un repas au restaurant avec toute la famille pour les 90 ans de ma maman / Finir de tricoter des guêtres qui vraisemblablement ne serviront pas avant l’année prochaine /  Souffrir de l’avant-bras gonflé séquelle d’un lointain accident et delaisser les aiguilles / Lire, lire, lire /Être à mon tour contrainte d’accueillir la grippe puis une sinusite / Se désoler des moments d’absence de plus en plus fréquents chez ma maman dû selon le médecin à un traitement très lourd pour une personne de son age / Se remplir le cœur des pointes de jaune parsemées dans le jardin par l’éclosion des jonquilles / Finir enfin de tricoter mes chaussettes vertes / Regarder Philippe bobiner les écheveaux de mon prochain ouvrage / Mettre  avec ravissement sur mes aiguilles un fil trés doux .

Moi après mois janvier

Partager un délicieux plateau de fruits de mer / Finir un gilet de poupée / Commencer un pull pour enfant avec de la laine du stock / Faire un tour à Noirmoutier sous la pluie / Partager une galette avec des voisins / Faire le tour des médecins avec ma maman et se retrouver en fin de semaine avec un dos « ruiné » / Adapter le quotidien à ma maman devenue malvoyante / Tricoter et coudre un peu / Se ressourcer en se baladant au bord de la mer / Aller à la crêperie / Faire de la couture réparatrice mise de coté depuis trop longtemps / Marcher / Se programmer des week-ends autour du tissu et de la couture / Ne plus envisager l’Italie en juin mais se projeter sur plus proche / Finir le pull enfant et connaitre la page blanche du prochain projet / Ne pas pouvoir commencer un nouveau projet couture par manque de tissu ( ayant trainé la quantité nécessaire en 6 mois et en 18 mois n’est pas franchement la même…) / Papoter par mails interposés avec une amie chère / Tricoter et crocheter pour une jolie cause  (cœur pour Ninoo) et retrouver l’envie / Commencer un joli bonnet avec des restes de laine /Finir le mois après une longue communication téléphonique avec mon amie Sylvie.

Moi après mois décembre

Commencer le mois en cousant une robe pour les fêtes / Faire des emplettes à Nantes et découvrir une ville très attachante / Faire les ourlets d’une veste en jersey gris et or / Essayer la robe et constater qu’elle ne me va pas du tout, un ratage complet, tant pis / Accompagner maman chez le médecin / Se balader à Saint Gilles et parcourir un quartier inconnu sous un beau soleil / Faire les courses pour ma maman / S’occuper de ses papiers / Essayer de la motiver à marcher / Essayer d’accepter qu’en 2 mois de temps elle a perdu son autonomie/ Se lancer 5 jours avant le repas familial à coudre une autre robe / Utiliser un patron connu et aimé / Choisir un tissu acheté il y a longtemps / Préparer la maison pour l’arrivée de notre aîné et de sa famille le vendredi 21 / Se rendre compte que nous nous sommes trompés de jour et qu’ils arrivent le 20 /Jouer au Rummiskub /  Fêter Noël avec nos proches le 22 avec ma nouvelle robe / Déguster une pintade cuite avec du citron, du miel et de la vanille / Voir à travers les yeux de mes fils l’état de ma maman / En parler longuement avec le plus jeune / Essayer de faire une photo de nos 3 petits-enfants ensemble / Rire au fou rire d’Antonin l’aîné devant les grimaces de son oncle pour faire sourire le plus petit / Découvrir des présents choisis avec amour et tendresse / Se remplir des ces doux moments / Avoir une pensée pour mes amies, Murielle, Christine et Dominique qui pour la première année doivent faire sans la présence d’un de leurs parents / Accompagner nos parisiens à la gare de Nantes / S’apercevoir au retour que nous n’avons pas nos clefs et refaire une heure de route pour en récupérer un jeu / Profiter de la plage déserte de Saint Jean de Monts le 24 / Profiter de la douce chaleur de notre poêle à granulés / Préparer en douceur le passage vers la nouvelle année / Passer chez ma maman et la trouver au sol désorientée en grave hypoglycémie, appeler les pompiers / La voir se réchauffer doucement, passer le 31 à son chevet chez elle / Essayer de ne pas penser au futur mais juste à l’instant présent.

Moi après mois novembre

Visiter comme une touriste Paris / Grimper les 102 marches de la station Lamarck-Caulaincourt / Découvrir le cimetière Saint Vincent, petite oasis au cœur de Montmartre, habillé de pavés et de grenadier, albizia, oliviers et tant d’autre, un endroit hors du temps / Prendre un thé à la Halle Saint Pierre / Marcher dans cette si belle ville / Sourire devant l’expo Furoshiki à l’hôtel de ville qui voit les statues de la façade arborer un sac / Se balader à Bercy village et acheter des gâteaux chez Eric Kayser/ Manger de la cuisine japonaise préparée par mon aîné et sa femme pour mon anniversaire / Reprendre la route vers la Vendée avec les sourires de Junnosuke mon dernier petit-fils plein les yeux et le cœur / Regarder mon mari jardiner en tricotant une veste pour Marie la poupée de Madeline / Couper un tissu / Emmener ma maman chez l’opticien choisir ses nouvelles lunettes / Prendre possession de nos achats de rosiers à Doué la fontaine ville des roses / Jules Verne, Brother Cadfael, Philippe Noiret, Baby romantica et Traviata soigneusement choisis pour leurs couleurs et leurs parfums / Fêter encore une fois mon anniversaire avec notre cadet et sa famille / Visiter la maison de Clemenceau à Saint Vincent sur Jard et admirer la vue sur le large / Avoir le cœur débordant de chagrin en apprenant que ses lunettes n’améliorent pas la vue de ma maman de prés/ Essayer d’admettre qu’elle ne pourra plus lire / Pleurer d’impuissance et essayer de chercher des alternatives / Faire du bénévolat dans une recyclerie, y trier des jouets donnés pour la revente / Faire enfin des réparations en couture mille fois reportées / Assister à une soirée spectacle chez des particuliers et bien aimer le concept / Recommencer pour la 3eme fois mon châle Uzo et finalement le continuer en tricot classique beaucoup plus régulier qu’en méthode continentale / Recevoir mon dernier cadeau d’anniversaire avec émotion, deux poiriers conférence et williams / Trépigner d’impatience d’installer ma nouvelle table de couture, faite par mon mari, adaptée à mon dos et à mes besoins / Être très émue en recevant en ce dernier jour de novembre le soldat adopté suite à la Wool War One / lui donner une place de choix près du portrait d’Antoine Félix Charvet mon aieul mort le 5 novembre 1914.

Moi après mois Octobre

Arrivée d’une amie pour un séjour de quelques jours / Mort de Charles Aznavour très apprécié chez nous / Idiote je t’aime, le toréador, Paris au mois d’aout, il y a plusieurs décennies j’ai rencontré Phil grand amateur qui m’a vite converti à ces magnifiques chansons / Notre poêle à granulés est enfin installé / Dégouter par le reportage de France 3 sur BNP Paribas et être fière de l’intégrité de mon amie Elisabeth seule syndicaliste à avoir eu le courage de témoigner / Nager à la piscine dans le bassin extérieur un 9 octobre, qui contestera le réchauffement climatique / Se réjouir après 18 mois de labeur de la réussite à un nouveau master de notre plus jeune fils /Apprendre au bout de 4 jours la baisse rapide de la vue de ma maman / Trouver un rendez-vous en urgence chez l’ophtalmo / Attendre des nouvelles et voir revenir Phil qui m’annonce qu’il faut l’emmener aux urgences / Se désespérer pour cette grande lectrice de l’annonce du diagnostic Maladie de Horton qui pourrait l’emmener vers la cécité / Attendre 4h aux urgences avec du personnel attentif à chacun / Repartir en la laissant sans savoir si le diagnostic est bon /Espérer qu’elle puisse supporter le traitement à la cortisone étant insulino-dépendante / Coudre une gigoteuse pour se changer les idées quelques instants / Se réjouir de sa vue qui revient doucement/  Aller lui chercher des livres en gros caractères à la bibliothèque pour son retour chez elle / Se désoler de la confirmation de la maladie de Horton / Couper enfin un beau tissu trouvé à Rouen / Planter des bulbes promesse pour le prochain printemps / Mettre enfin en place les plantes offertes ou achetées lors de nos balades / Se promettre de couper vite mes beaux tissus sans avoir peur du résultat

Moi après mois Septembre

Regarder ce mois et ne pas être ravie de ma production / Bloquer un châle tout doux et aux mailles tricotées d’amitié / Maudire Jebi le typhon qui transforme un vol direct de 11H30 en galère de 2 jours avec un bébé de 8 mois / Lâcher enfin la pression à leur arrivée à bon port / Prendre la route vers un gite de France connu et aimé / Y retrouver avec plaisir 5 ans après son hôtesse et papoter comme si on s’était vu la veille / S’arrêter en route à Mondial Tissus à Tours et se régaler / Visiter le festival international des jardins à Chaumont sur Loire / En apprécier la poésie et le coté quelquefois déjanté / Se régaler de figues fraichement cueillies / Arpenter les rues de Chedigny et admirer les nombreux rosiers / Manger une délicieuse tarte à l’orange à la pâtisserie Bigot d’Amboise et retrouver le gout de celle d’Isabelle / Faire une pause sur la route de retour à Doué la Fontaine pour de futurs achats de rosiers / Arpenter la plage avec ma maman et se réjouir de son plaisir / Participer à une réunion amicale de bénévoles / Coudre un sac à projet pour une amie / Recommencer pour la 4eme fois une paire de chaussettes et enfin réussir le montage / Voir enfin sortir de son emballage ma serre pour être remontée dans notre nouveau jardin / Finir enfin la robe coupée depuis l’hiver 2016-2017

 

Moi après mois aout

Commencer le mois en fêtant l’anniversaire de Phil à la crêperie avec ma maman et deux de nos petits-enfants / Faire un tour à la mer / Se moquer gentiment de Phil qui a cassé le canapé lit de notre fils / Supporter les maux de tête liés à la chaleur / Retrouver encore une fois le plaisir de nager à la piscine / Visiter avec beaucoup d’intérêt une exploitation de plantes médicinales / Accueillir mon amie couturière et retrouver le plaisir de partager avec elle / Être touchée par Charlotte (la petite fille de l’amie) qui porte un gilet tricoté par moi / Mettre à l’abri des vieilles revues de nouvelles policières qui ont mon age / Aimer la nouvelle plate bande du jardin joliment colorée par un paillis de pin / Refaire en douceur les albums photos / Recevoir nos anciens voisins et prendre des nouvelles de notre ancienne maison / Partager un repas avec la sœur de Phil et son mari / Aimer le coté bon enfant d’Autrefois Challans / Cueillir des mures / Finir un châle qui une fois mis en forme partira chez une amie / Essayer d’accepter que les douleurs de bassin seront toujours la / Finir mes coutures prévus pour le mois de juillet / Avoir le cœur rempli de joie de voir notre ainé, sa femme et leur fils / S’émerveiller du sourire de Junnosuke bientôt 8 mois / Engranger plein de bonheur pour les durs mois d’automne et surtout d’hiver / Ne pas maitriser mes larmes après leur départ / Prendre la décision de ne plus s’absenter en aout, la Vendée attirant beaucoup de monde qui en profite pour passer nous voir / Apprécier vos gentils mots à la fin de cette rubrique / Être touchée par la fidélité de certains (et certaines).

Moi après mois juillet

Regarder avec beaucoup d’émotion le transfert de Simone et Antoine Veil au Panthéon /  Apprendre avec tristesse le décès de la maman de mon amie CLJ / Commencer un châle avec la merveilleuse laine de Madelaine et Filibert /  Accueillir pour une semaine les enfants de notre cadet / Aller avec eux à la mer /Lire un joli livre d’une blogueuse suivie depuis longtemps / Nourrir au Zoo des loriquets / Apprécier l’invitation de voisins de permettre aux petits de se baigner dans leur piscine et passer avec eux un agréable moment / Préparer en cachette de la pâte à crêpes / Se délecter de l’appétence pour la lecture d’Antonin / Essayer un autre modèle de châle, le premier choisi ne me plaisant pas / Coudre à la demande un pantalon pour une poupée / Ramener les enfants à leurs parents / Assister en partie à la finale gagnée par les bleus et se réjouir pour eux / Défaire mes deux essais au tricot et recommencer  en reprenant mon premier modèle avec obstination / Recevoir des amis essonniens venus dans la région et être heureuse qu’ils ne nous aient pas oubliés / Essayer vainement de lire Le diable rebat les cartes de Ian Rankin / Tester avec délices la piscine de Saint Hilaire de Riez / Visiter une bourrine maison traditionnelle des marais et apprécier le site / Essayer un nouveau matelas en espérant enfin trouver celui qui conviendrait à mon dos /Reprendre la couture en essayant de diminuer mon stock / Être soulagée en apprenant la réussite de l’opération cardiaque sur une petite fille née au début du mois /  Maudire ce mois qui voit le décès du père d’une autre de mes amies / Recevoir pour une autre semaine Antonin et Madeline nos petits enfants / Faire dans une journée une jupe, un pantalon et une robe (pour la poupée) et finir la journée avec une poche de glace pour calmer mon pouce.

Moi après mois juin

 

Finir la couture d’un tee-shirt et décider qu’il fera un très beau haut de pyjama / Se rattraper en faisant un beau sac à projets tricots dans des couleurs aimées / Chuter a cause d’un trou de terrier et vite enlever son alliance avant le gonflement de l’annulaire / Laisser les idées sombres partir avec les vagues de la marée descendante /  Prendre la route pour un long voyage vers les Cotes d’Armor / Découvrir un joli gite et sa piscine couverte / Visiter le jardin de Kerdalo sous la pluie / Papoter  avec une amie longuement et sauter de joie à l’annonce de sa prochaine venue dans ma région lors de ses vacances d’été / Découvrir le jardin de Kestellic / Migrer vers le Finistère et découvrir Concarneau et Pont-Aven sous la pluie / Chercher longuement dans les rayons du magasin d’usine Armor Lux et enfin trouver notre bonheur / Arpenter les allées du jardin de Trévarez / Aimer le jardin botanique de Cornouailles et ses grenouilles chanteuses / Revoir Concarneau et Pont Aven sous le soleil et aimer le charme de chacune de ces villes / Longer la cote et admirer la puissance de la mer / Rentrer dans notre maison et retrouver des plantes mortes de soif / Se poser pour quelques jours au calme dans notre maison avant une courte virée sur Paris / Découvrir et aimer le quartier de la bibliothèque nationale de France / Avoir toujours le cœur aussi lourd pour celui qui a choisi de ne plus se battre à 44 ans, il aurait 88 ans / Partager un bon repas asiatique avec notre cadet / Marcher longuement dans Paris sous un soleil de plomb / Voir notre ainé, sa femme et leur petit le jour de ses 6 mois et se remplir le cœur de ses sourires /  Reprendre la route vers la Vendée sous une chaleur torride et retrouver avec plaisir notre maison.