Moi après mois Août

Regarder Phil souffler une bougie de plus / Attendre le train qui nous amène Vincent notre aîné et les siens / Se sentir apaisée en visitant le parc oriental de Maulévrier / Profiter de moments coutures avec mon fils et sa femme / Prendre plaisir à partager ses connaissances / Apprécier leur travail, short pour mon fils et bas de pyjama enfant pour ma belle-fille / Écouter Philippe expliquer à Chie que les maisons traditionnelles vendéennes sont basses et puis le voir se cogner méchamment la tête / Soigner et se dire qu’1m92 ce n’est pas adapté / Maudire le bouchon qui nous bloque sur la route de Noirmoutier / Pique-niquer sur la plage / Apprécier une délicieuse glace avant le retour un peu moins laborieux que l’aller / Regarder son fils quarantenaire sauter dans les vagues et retrouver pour quelques instants l’enfant qu’il était / Les laisser partir avec une (grosse) pointe de tristesse / Couper un joli tissu pour une dernière cousette d’été / Regarder la précision et la patience de Phil qui pose du papier peint / Commencer l’album photos 2013 !! / Renouer avec une amie perdue en chemin et se promettre de ne plus laisser le temps passer / Faire de la confiture / Recevoir avec beaucoup d’émotion un beau sac à projet / Nager avec application à la piscine / Finir de tricoter un pull pour Junnosuke qui vu sa grande taille ne lui ira certainement pas le prochain hiver / Mettre sur mes aiguilles le beau fil de Nathalie Bynight / Coudre ma sixième version de la veste Cannelle de Christelle Beneytout.

Moi après mois juillet

Raccourcir la jupe goji récemment cousue / Criser avec ma surjeteuse / Pester contre le lave linge et la centrale vapeur qui rendent l’âme / Découvrir un restau japonais à La Roche sur Yon qui s’avère pas mal du tout / Craquer pour un combiné surjeteuse recouvreuse au prix limite indécent / Récupérer pour leur première semaine chez nous Antonin et Madeline deux de nos petits enfants / Emmener Madeline à mon tricot thé chez Caroline / Visiter Planète sauvage, un parc animalier en partie en safari photo qui me rappelle Thoiry vu il y a des années / Sauter dans les vagues avec les petits sur une plage balayée par le vent / Se régaler au Musée du chocolat / Rire en regardant les minions / Réaménager mon atelier / Utiliser pour la première fois mon merveilleux combiné / Finir enfin un châle qui m’en a fait voir de toutes les couleurs / Nager / Coudre un adorable tee shirt pingouins /Teindre enfin les écheveaux achetés chez Bibounette il y a 2 ans / Faire un échantillon pour mon nouveau projet tricot / Subir la deuxieme période de canicule / Visiter le poétique jardin des vents.

Moi après mois

Couper le tissu de ma troisième jupe / Aimer les moments partagés avec Caroline / Commencer à voir la fin des paperasses dues au décès de ma maman / Être très triste des morts de la SNSM / Détricoter 10 rangs de dentelle / Préparer les valises / 8h de route et nous voila dans le Tarn / Trouver le logement confortable mais un brin humide et sombre /  Arpenter un marché à Gaillac et goûter les gâteaux de Chez Chavanne qui s’avèrent très bons / Visiter la chapelle Saint Jacques à Mousties et sa mise au tombeau grandeur nature / Ne pas arriver à nager dans la piscine à l’eau glaciale / A cause de la pluie visite du musée Toulouse-Lautrec à Albi / Aimer Castelnau de montmirail paisible village médiéval / Détricoter complètement mon châle en cours et repartir sur un autre modèle /  Partager un repas avec papotages et rire avec une ancienne collègue, son mari et deux de ses fils / Ne rien faire et admirer la vue de notre gîte /Visiter la cathédrale Saint Cécile à Albi / Acheter des jolis pots à la poterie d’Albi / Apprécier la visite de l’Abbaye de Beaulieu / Aimer découvrir le Jardin des Martels ou nous achetons des vivaces pour notre jardin / Au retour enfin pouvoir profiter de la piscine / Finir notre séjour sous des cordes à Cordes sur ciel / Retrouver notre maison avec plaisir après une longue route / Réfléchir à des aménagements pour notre maison / Découvrir l’arrivée des premiers touristes à Saint Jean de Monts / Finir la toile de la combinaison Jazz de Ready to sew.

Moi après mois mai

Accueillir une amie chère en vacances dans le coin et retrouver le plaisir de nos papotages en direct / Faire connaissance avec son mari qui se révèle pas si ours que ça, passionné et passionnant / Être touché de leurs cadeaux si bien pensé notamment une trilogie dédicacée / Remplir des dossiers encore et toujours / Fêter en famille restreinte les 9 ans de l’aîné de nos  petit-fils / Étaler du paillis pour protéger les plantations du soleil brûlant / Coudre des lingettes à la demande d’un papa / Faire des liste de livres à donner / Commencer la toile d’une combinaison short pour moi / Enfin reprendre le chemin de la piscine / Acheter et planter des pieds de tomate et courgettes/ Coudre une jupe en double gaze / Finir mon beau châle Roselend et enfin l’apprécier malgré ses couleurs si loin de ce que j’aime / Finir ma toile de combishort et ne pas être du tout satisfaite du résultat sur moi / Ranger mon atelier / Aller à Paris pour 3 jours / Commencer par une séance avec ma fée mélange d’osteo/kiné, grande pro et surtout d’une grande humanité / Faire les touriste et aller voir la très belle expo de la collection Emil Buhrle au musée Maillol / Retrouver des souvenirs à la Halle Saint Pierre / Acheter raisonnablement du tissu / Voir Junnosuke notre plus jeune petit-fils marcher et se réjouir de le revoir ainsi que ses parents / Monter les mailles d’un nouveau projet bleu et blanc / Commencer à suivre sur internet une formation de couture dispensée par Elsa sur l’adaptation des coutures à la morphologie / Recevoir pour un tricot thé Caroline rencontrée grâce à Instagram / Enfin trouver quelqu’un qui parle le même langage tricot que moi / Passer une excellente après-midi sans tricoter une seule maille et prendre date pour remettre cela très bientôt / Commencer une autre jupe en s’appliquant /  Taire son chagrin et cacher ses larmes /  Faire des ajustements sur la combi short et vouloir renoncer devant le tombé / Appeler à l’aide la formatrice et la créatrice du patron / Recevoir plante et chocolats pour la fête des mères bien triste cette année / Se balader à Saint Gilles Croix de vie et enfin craquer sur ce sac repéré lors d’une précédente balade / Aimer voir la mer à Sion sur l’Océan plus vivante qu’à Saint Jean de Monts / Défaire tout mon châle en cours et recommencer sur des aiguilles plus fines / Trouver enfin le grand bac qui finira notre terrasse intime / Baguenauder en touristes à Saint Jean avec une charmante voisine  / Mettre de coté la combi short pour plus tard quand j’appréhenderais mieux certains ajustements.

Moi après moi mars

Fêter l’anniversaire de notre plus jeune fils.. 40 ans tout de même / Commencer une nouvelle paire de chaussettes / Se balader en famille à Saumur/ Regarder avec Phil nos fils marchant devant nous avec leur famille respective et s’attendrir / Se balader à Sion sur l’océan / Préparer nos bagages pour un séjour parisien / Revoir ma chère coach qui s’occupa si bien de mon dos / Partager un repas avec des amis / Aller à l’aiguille en fête avec notre belle fille Chie / Y passer un moment hors du temps et profiter de ses traductions japonais-français / Rentrer fourbu mais le cœur rempli de joie / Petit déjeuner avec une amie fidèle avant de rejoindre nos parisiens / Rentrer en Vendée et commencer à tousser/ Voir s’installer la toux et les frissons le lendemain / Lundi filer chez le médecin qui diagnostique non plus un état grippal mais une grippe / Se traîner du lit au canapé mais pas longtemps le canapé étant un ennemi de mon dos / Monter à 39° de fièvre et laisser mon Phil gérer en pleine nuit une première chute de ma maman à 1h00 du matin puis une deuxième 3 h plus tard / Respecter son vœu de rester chez elle/ Passer une longue nuit seule prés d’elle et parler avec elle / Sentir sa main serrer la mienne / Apprécier le dévouement des infirmières et du médecin très présents / Se relayer avec Phil à son chevet/ Avoir beaucoup de mal à lui dire qu’elle peut partir / Se préparer pour une deuxième nuit chez elle mais à deux cette fois / La voir partir en douceur le soir et dans son lit comme elle le voulait / Se trouver sans larmes moi si fontaine d’habitude / Être hébétée de chagrin / Préparer la brève cérémonie toujours civile dans ma famille /Choisir des poèmes et de la musique / Choisir de ne recevoir que des plantes pour aménager un joli coin dans notre jardin / Accueillir ma sœur à l’aéroport / Voir une mer en colère et noire et penser qu’elle aussi a de la peine / Se parler beaucoup avec ma sœur de notre histoire familiale si compliquée / Enfin verser des larmes / Penser à mon frère tant aimé mort il y a 13 ans déjà / Essayer de se consoler dans les bras de mon aîné venu avec sa femme et son petit / Câliner ce petit et se réjouir de sa présence qui adoucit la peine de tous / Être très touchée par la présence attentionné d’une voisine / Partager un en cas avant la cérémonie avec notre cadet venu nous rejoindre avec sa femme /  Aimer la cérémonie très digne / Être touchée au cœur par les fleurs reçus d’une amie et de son mari / Raccompagner nos parisiens au train / Déposer ma sœur à l’aéroport  / Commencer les démarches / Trier ses affaires / Avoir tellement de mal à ouvrir la porte de son appartement / Reprendre doucement les aiguilles / Maudire la  toux sèche qui m’épuise/ Regarder avec amour Phil planter ce coin qui ne sera jamais un lieu de tristesse / Rosiers, lilas et autres arbustes fleuriront pour me dire qu’elle est là /  Souffrir d’une cruralgie et d’une sciatique / Se trouver impudique d’écrire tout cela / Trier encore et toujours / Marcher sur la plage / Reprendre les séances de relaxation / Apprendre avec beaucoup d’émotion qu’un arbuste  cadeau du papa de Chie rejoindra bientôt notre jardin .

 

Moi après mois fevrier

Commencer le mois en fêtant en tête à tête nos 44 ans de mariage à Nantes /  Acheter enfin cet hôtel à insectes qui me faisait tellement envie, fabriqué en France par un CAT / Découvrir un Mondial Tissu à Nantes et y faire quelques emplettes / Ne pas aimer changer une fermeture éclair de blouson adulte / Ne pas avoir envie de faire un ouvrage mais s’y astreindre quand même / Utiliser de gros restes de laine/ Tricoter un bonnet qui s’avère trop petit, défaire et recommencer /  S’obliger à coudre pour s’évader un peu / Commencer un tee shirt en taille 18 mois / Aller chercher nos petits-enfants / Rouspéter en cassant une aiguille dans la portière de voiture et bouquiner le reste du voyage / Faire un atelier de collage de papiers avec Antonin et Madeline / Détester la visite de la grippe qui s’en prend d’abord à Philippe / Faire une balade en bord de mer par un temps complètement hors saison / Devoir accepter la deuxième visiteuse de Philippe la bronchite / Rappeler à mon aîné que j’ai aussi le permis et que je pourrais aller le chercher à la gare avec femme et enfant / Partager un repas au restaurant avec toute la famille pour les 90 ans de ma maman / Finir de tricoter des guêtres qui vraisemblablement ne serviront pas avant l’année prochaine /  Souffrir de l’avant-bras gonflé séquelle d’un lointain accident et delaisser les aiguilles / Lire, lire, lire /Être à mon tour contrainte d’accueillir la grippe puis une sinusite / Se désoler des moments d’absence de plus en plus fréquents chez ma maman dû selon le médecin à un traitement très lourd pour une personne de son age / Se remplir le cœur des pointes de jaune parsemées dans le jardin par l’éclosion des jonquilles / Finir enfin de tricoter mes chaussettes vertes / Regarder Philippe bobiner les écheveaux de mon prochain ouvrage / Mettre  avec ravissement sur mes aiguilles un fil trés doux .

Moi après mois janvier

Partager un délicieux plateau de fruits de mer / Finir un gilet de poupée / Commencer un pull pour enfant avec de la laine du stock / Faire un tour à Noirmoutier sous la pluie / Partager une galette avec des voisins / Faire le tour des médecins avec ma maman et se retrouver en fin de semaine avec un dos « ruiné » / Adapter le quotidien à ma maman devenue malvoyante / Tricoter et coudre un peu / Se ressourcer en se baladant au bord de la mer / Aller à la crêperie / Faire de la couture réparatrice mise de coté depuis trop longtemps / Marcher / Se programmer des week-ends autour du tissu et de la couture / Ne plus envisager l’Italie en juin mais se projeter sur plus proche / Finir le pull enfant et connaitre la page blanche du prochain projet / Ne pas pouvoir commencer un nouveau projet couture par manque de tissu ( ayant trainé la quantité nécessaire en 6 mois et en 18 mois n’est pas franchement la même…) / Papoter par mails interposés avec une amie chère / Tricoter et crocheter pour une jolie cause  (cœur pour Ninoo) et retrouver l’envie / Commencer un joli bonnet avec des restes de laine /Finir le mois après une longue communication téléphonique avec mon amie Sylvie.

Moi après mois décembre

Commencer le mois en cousant une robe pour les fêtes / Faire des emplettes à Nantes et découvrir une ville très attachante / Faire les ourlets d’une veste en jersey gris et or / Essayer la robe et constater qu’elle ne me va pas du tout, un ratage complet, tant pis / Accompagner maman chez le médecin / Se balader à Saint Gilles et parcourir un quartier inconnu sous un beau soleil / Faire les courses pour ma maman / S’occuper de ses papiers / Essayer de la motiver à marcher / Essayer d’accepter qu’en 2 mois de temps elle a perdu son autonomie/ Se lancer 5 jours avant le repas familial à coudre une autre robe / Utiliser un patron connu et aimé / Choisir un tissu acheté il y a longtemps / Préparer la maison pour l’arrivée de notre aîné et de sa famille le vendredi 21 / Se rendre compte que nous nous sommes trompés de jour et qu’ils arrivent le 20 /Jouer au Rummiskub /  Fêter Noël avec nos proches le 22 avec ma nouvelle robe / Déguster une pintade cuite avec du citron, du miel et de la vanille / Voir à travers les yeux de mes fils l’état de ma maman / En parler longuement avec le plus jeune / Essayer de faire une photo de nos 3 petits-enfants ensemble / Rire au fou rire d’Antonin l’aîné devant les grimaces de son oncle pour faire sourire le plus petit / Découvrir des présents choisis avec amour et tendresse / Se remplir des ces doux moments / Avoir une pensée pour mes amies, Murielle, Christine et Dominique qui pour la première année doivent faire sans la présence d’un de leurs parents / Accompagner nos parisiens à la gare de Nantes / S’apercevoir au retour que nous n’avons pas nos clefs et refaire une heure de route pour en récupérer un jeu / Profiter de la plage déserte de Saint Jean de Monts le 24 / Profiter de la douce chaleur de notre poêle à granulés / Préparer en douceur le passage vers la nouvelle année / Passer chez ma maman et la trouver au sol désorientée en grave hypoglycémie, appeler les pompiers / La voir se réchauffer doucement, passer le 31 à son chevet chez elle / Essayer de ne pas penser au futur mais juste à l’instant présent.

Moi après mois novembre

Visiter comme une touriste Paris / Grimper les 102 marches de la station Lamarck-Caulaincourt / Découvrir le cimetière Saint Vincent, petite oasis au cœur de Montmartre, habillé de pavés et de grenadier, albizia, oliviers et tant d’autre, un endroit hors du temps / Prendre un thé à la Halle Saint Pierre / Marcher dans cette si belle ville / Sourire devant l’expo Furoshiki à l’hôtel de ville qui voit les statues de la façade arborer un sac / Se balader à Bercy village et acheter des gâteaux chez Eric Kayser/ Manger de la cuisine japonaise préparée par mon aîné et sa femme pour mon anniversaire / Reprendre la route vers la Vendée avec les sourires de Junnosuke mon dernier petit-fils plein les yeux et le cœur / Regarder mon mari jardiner en tricotant une veste pour Marie la poupée de Madeline / Couper un tissu / Emmener ma maman chez l’opticien choisir ses nouvelles lunettes / Prendre possession de nos achats de rosiers à Doué la fontaine ville des roses / Jules Verne, Brother Cadfael, Philippe Noiret, Baby romantica et Traviata soigneusement choisis pour leurs couleurs et leurs parfums / Fêter encore une fois mon anniversaire avec notre cadet et sa famille / Visiter la maison de Clemenceau à Saint Vincent sur Jard et admirer la vue sur le large / Avoir le cœur débordant de chagrin en apprenant que ses lunettes n’améliorent pas la vue de ma maman de prés/ Essayer d’admettre qu’elle ne pourra plus lire / Pleurer d’impuissance et essayer de chercher des alternatives / Faire du bénévolat dans une recyclerie, y trier des jouets donnés pour la revente / Faire enfin des réparations en couture mille fois reportées / Assister à une soirée spectacle chez des particuliers et bien aimer le concept / Recommencer pour la 3eme fois mon châle Uzo et finalement le continuer en tricot classique beaucoup plus régulier qu’en méthode continentale / Recevoir mon dernier cadeau d’anniversaire avec émotion, deux poiriers conférence et williams / Trépigner d’impatience d’installer ma nouvelle table de couture, faite par mon mari, adaptée à mon dos et à mes besoins / Être très émue en recevant en ce dernier jour de novembre le soldat adopté suite à la Wool War One / lui donner une place de choix près du portrait d’Antoine Félix Charvet mon aieul mort le 5 novembre 1914.

Moi après mois Octobre

Arrivée d’une amie pour un séjour de quelques jours / Mort de Charles Aznavour très apprécié chez nous / Idiote je t’aime, le toréador, Paris au mois d’aout, il y a plusieurs décennies j’ai rencontré Phil grand amateur qui m’a vite converti à ces magnifiques chansons / Notre poêle à granulés est enfin installé / Dégouter par le reportage de France 3 sur BNP Paribas et être fière de l’intégrité de mon amie Elisabeth seule syndicaliste à avoir eu le courage de témoigner / Nager à la piscine dans le bassin extérieur un 9 octobre, qui contestera le réchauffement climatique / Se réjouir après 18 mois de labeur de la réussite à un nouveau master de notre plus jeune fils /Apprendre au bout de 4 jours la baisse rapide de la vue de ma maman / Trouver un rendez-vous en urgence chez l’ophtalmo / Attendre des nouvelles et voir revenir Phil qui m’annonce qu’il faut l’emmener aux urgences / Se désespérer pour cette grande lectrice de l’annonce du diagnostic Maladie de Horton qui pourrait l’emmener vers la cécité / Attendre 4h aux urgences avec du personnel attentif à chacun / Repartir en la laissant sans savoir si le diagnostic est bon /Espérer qu’elle puisse supporter le traitement à la cortisone étant insulino-dépendante / Coudre une gigoteuse pour se changer les idées quelques instants / Se réjouir de sa vue qui revient doucement/  Aller lui chercher des livres en gros caractères à la bibliothèque pour son retour chez elle / Se désoler de la confirmation de la maladie de Horton / Couper enfin un beau tissu trouvé à Rouen / Planter des bulbes promesse pour le prochain printemps / Mettre enfin en place les plantes offertes ou achetées lors de nos balades / Se promettre de couper vite mes beaux tissus sans avoir peur du résultat