11 novembre 1918

Antoine-Félix Charvet né le 12 août 1883 à Pierreclos en Saône-et-Loire, à la mobilisation générale décrétée en France le 1er août 1914 il est professeur de lettres classiques (à l’époque professeur de  français, latin et grec). On lui proposa de se « planquer » dans un ministère, il refusa « Un éducateur ne s’embusque pas » telle fut sa réponse, il est mort pendant une reconnaissance en première ligne le 5 novembre 1914 à Hamonville en Meurthe et Moselle.
Ses élèves ont offert ce cadre à sa veuve qui l’a transmis à sa fille ma grand-mère maternelle qui a son tour me l’a transmis.



Pour les habitantes de Franche-Comté et plus précisément de Besançon :

Ce n’est pas une homonyme dont il s’agit mais de la femme d’Antoine-Félix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *