Au Phil de Lo

10 juin 2018
de Lorence
0 Commentaires

Challenge de Sharon (2)

Quand sort la recluse de Fred Vargas

Présentation de l’éditeur

Trois morts, c’est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n’est pas de notre compétence. – Ce qu’il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J’ai donc rendez-vous demain au Muséum d’Histoire naturelle. – Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ? – Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table….

Mon avis

Un commissaire particulier  qui enquête entre rêve et réalité, une écriture ou pointe l’érudition de son auteur, encore un grand cru de Fred Vargas.

La femme de l’ombre de Arnaldur Indridason

Présentation de l’éditeur

Une jeune femme attend son fiancé à Petsamo, une ville tout au nord de la Finlande. Tous deux doivent rentrer en Islande sur le paquebot Esja pour fuir la guerre qui vient d’éclater dans les pays nordiques, mais le jeune homme n’arrive pas.

Au printemps 1943, dans une Islande occupée par les troupes alliées, la découverte d’un corps rejeté par la mer sème l’émoi à Reykjavík. Au même moment, un jeune homme est victime d’une agression d’une sauvagerie inouïe non loin d’un bar à soldats, et une femme qui fréquente avec assiduité les militaires disparaît brusquement. Les jeunes enquêteurs Flovent et Thorson suivent des pistes contradictoires et dangereuses : officiers corrompus, Gestapo, vulgaires voyous…

Avec une habileté subtile, Indridason met en scène des personnages attachants, tendres ou cruels, des vies bouleversées, des histoires surprenantes dans un pays occupé. Un beau livre captivant.

Mon avis : Très réticente au début de la lecture car je n’aime pas trop les livres qui se passent pendant la deuxième guerre mondiale j’ai vite été happée par ce très bon livre, un peu déroutée par le fait que le passé et le présent se succèdent dans les chapitres sans que cela soit indiqué mais finalement on comprend pourquoi à la fin. Très intéressant du point de vue historique, je connaissais peu le vécu des pays nordiques pendant cette période sombre. L’intrigue est bien mené, un très bon livre que je recommande.

Code 93 d’Olivier Norek

Présentation de l’éditeur

Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d’autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d’un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire.
Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d’un mystérieux dossier, le  » Code 93  » ?
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison…

Mon avis : Un bon point aussi pour ce livre, 93 ou 9-3 Seine Saint Denis, le quotidien de la police me semble tellement bien décrit que je suppose (à vérifier sur Internet) que l’auteur en a fait ou en fait encore partie.

 

21, 22 et 23 eme livre lu dans le challenge de Sharon

 

5 juin 2018
de Lorence
6 commentaires

Moi après mois Mai

Cet article a failli ne pas être écrit, c’est grâce à mon amie Nicole que je me suis décidée à me mettre devant le clavier.

Le mois de mai ne débute pas seulement avec des clochettes chez nous, c’est l’anniversaire de l’ainé de nos petits-enfants Antonin, 8 ans déja, une passion pour la lecture et Star Wars, beaucoup de timidité, des yeux bleus et des taches de rousseur / Ranger encore et toujours / Réfléchir à l’installation d’un poêle à pellets / Se ressourcer en  regardant les vagues se fracasser sur les rochers / Retourner enfin à la piscine et retrouver intact le plaisir de nager  / Terminer le pull marin pour J / Découvrir Conches en Ouches son comice agricole et surtout son tricoté sur l’herbe #amenetonplaid / Papoter tricot, laines avec de parfaites inconnues et y prendre énormément de plaisir / Se promettre d’y revenir un jour / Prolonger le plaisir avec une visite éclair à Paris pour voir notre ainé, sa femme et J leur petit / Craquer sur ses joues rondes (et même très rondes) / Découvrir un petit bonhomme qui sourit et rit facilement / Se remplir le cœur et la tête de ses moments de bonheur /Se remettre à coudre / Repeindre la chambre d’amis en une couleur très printanière /  Préparer la bibliothèque de mon grand-père pour que Phil lui donne une nouvelle jeunesse / Maudire mon bassin qui me brule depuis plusieurs jours / Trépigner d’impatience en attendant mes parisiens / Découvrir grâce à leur visite les nombreux changements faits dans la maison et le jardin / Aller à la mer tous ensemble tremper les pieds du petit… et leurs pantalons /  Réunir pour la première fois toute la famille pour un repas dans la véranda toute neuve / Recevoir ce jour là des fleurs de mes deux fils pour la fête des mères / Faute de trains , faire un voyage à Nantes et les déposer à la gare / Visiter le logis de la Chabotterie et en apprécier son riche mobilier et son logis jardin /Finir le mois en lisant le trés beau livre de Veronique Mougin Ou passe l’aiguille et être hantée par ses personnages ( Merci Joëlle).

Tu as bien fait Nicole de me motiver, j’aime me remémorer en écrivant.

21 mai 2018
de Lorence
0 Commentaires

Blogcast #2 Couture

Modèle : Veste Cannelle de Christelle Beneytout

Tissu : Les coupons de Saint Pierre jersey texturé bordeaux

J’ai voulu suivre un des hacking proposé par Christelle qui permettait en elargissant la bande d’encolure d’obtenir un double boutonnage, une fois fini cela ne ressemblait à rien mon tissu était trop mou, j’ai donc démonté la bande, et en ai reposé une comme le modèle initial. Il faut que je reprenne l’ourlet du devant, il se voit trop à l’endroit.

Modèle : Haut de l’ensemble Cordoba d’Ikatee

 

Coupé en taille  6 mois je ne sais pas si il ira encore à son destinataire ayant tardé à le finir, j’avais fait le jogging assorti dans un jean très souple qui s’est avéré de trés mauvaise qualité, le tissu s’est déchiré le long de la couture, direction poubelle….

8 mai 2018
de Lorence
2 commentaires

Blogcast # 1 Tricot

Projets finis

Modèle : Ilex de Marie Amélie Designs

Fil: Idéal de Bergère de France, j’étais pressée de le mettre sur mes aiguilles alors j’ai pris ce que j’avais en stock

Aiguille : 3.5 et 4.5

Appréciations : Bien expliqué mais j’avais les neurones fatiguées et impossible de comprendre un passage simple heureusement Marie Amélie est venu gentiment à ma rescousse.

 

 

Modèle : Muticus de Folie Ordinaire

Fil : Semilla Flamé de BC Garn (la couleur est plus foncé que sur la photo et s’approche plus du vert)

Aiguille : 4,5 et 5

Appréciations : J’ai suivi le choix de Folie Ordinaire pour la laine, très douce et très chaude elle a l’inconvénient de la laine mèche, pas très régulière elle donne un aspect un peu inégal au tricot mais j’aime le résultat. Pour l’instant je ne sais pas si je lui mettrais un pompon ou pas….

 

Modèle : Cosmic Girl de Nadia Crétin- Léchenne

Fil : La fée fil mérinos single coloris Sardine frétillante et mérinos SW Hemoglobuline

Aiguille : 3.5

Appréciations : Très joli modèle, je regrette juste que la designeuse n’indique pas comment avoir de jolies bordures.

 

Projets en cours

 

Des chaussettes pour mon mari, pointure 45 pour un homme d’1m92 donc promises pour l’hiver prochain, base du patron Biscotte et compagnie.

 

Le châle Mucha de Nadia Crétin-Léchenne en pause pour l’instant, les aiguilles 4 donnant un rendu trop mou et les aiguilles 3,5 un échantillon trop petit, je vais essayer de trouver au Fil de la Manche du 3.75, sinon je les commanderais. En attendant j’ai commencé un Langoz en taille 9 mois.

 

3 mai 2018
de Lorence
0 Commentaires

Challenge de Sharon

J’aime beaucoup l’idée de ce challenge mais je n’arrive pas à faire des articles pour chaque livre, j’ai donc décidé de regrouper mes livres et voir si ainsi j’arrive à être à jour.

 

Révélation brutale de Louise Penny

Présentation de l’éditeur

L’été s’achève et la nature réserve aux habitants de Three Pines un dernier éclat terrifiant. Un mort est découvert dans l’endroit le plus vivant du village : le bistro d’Olivier. De prime abord, personne n’admet connaître le vieil ermite assassiné. Armand Gamache et son équipe reviennent dans les Cantons-de-l’Est pour sonder les strates de mensonges et de non-dits que dissimule le vernis idyllique des lieux. Des sentiers oubliés les conduisent au fond des bois, là où se cachent des secrets et des trésors honteux. Insidieusement, le chaos s’est infiltré dans cette beauté sauvage, et ce qui attend l’inspecteur-chef n’est rien de moins qu’une révélation brutale. A l’instar de son héros Armand Gamache, Louise Penny déploie des merveilles d’élégance, de profondeur et de finesse. Cinquième volet d’une série dont le succès va croissant, Révélation brutale a remporté l’Agatha Award et l’Anthony Award du meilleur roman policier.

Mon avis

Toujours autant de plaisir à lire cet auteur, elle montre dans ce volume la face caché d’un des habitants de Three Pines, le village ou se passe toutes ses intrigues, une âme bien noire finalement.

 

 

Casco Bay de W.G. Tapply

Présentation de l’éditeur

Sept ans après le mystérieux accident qui avait effacé sa mémoire, Stoney Calhoun a repris sa paisible existence de guide de pêche, partagée entre la boutique de la belle Kate Balaban et sa cabane isolée dans les bois du Maine. Jusqu’au jour où, sur une île inhabitée de Casco Bay, il découvre un cadavre carbonisé. Peu de temps après, le client qui l’accompagnait est assassiné. Malgré ses réticences, Calhoun est entraîné dans l’enquête du shérif Dickman et ses vieux réflexes reviennent. Casco Bay, la deuxième aventure de Stoney Calhoun, nous amène une nouvelle fois dans les paysages maritimes du Maine qui laissent peu à peu resurgir les fantômes d’un passé menaçant.
Mon avis
Toujours aussi mystérieux la passé de Stoney Calhoun, ancien flic? ancien agent secret? L’homme au costume qui lui rend visite régulièrement pour vérifier qu’il n’a pas retrouvé la mémoire me fait penser à l’homme à la cigarette dans X files, les descriptions des ficelles de la pêche à la mouche m’amusent beaucoup (n’étant pas une grande fan de la pêche en général) , une lecture distrayante et dépaysante.
La collectionneuse de boules à neige de Maurizio De Giovanni
Présentation de l’éditeur
Giuseppe Lojacono ne pouvait pas espérer de plus belle mise au placard. Sa mutation à Pizzofalcone a tout d’une pénitence. Il y rejoint une équipe nouvellement constituée d’outsiders des autres commissariats de Naples. À leurs côtés, il va pouvoir exercer ses talents en toute liberté : le commissaire Palma lui fait une entière confiance et il a le soutien – et peut-être plus… – de la belle magistrate Laura Pires.
Tout ce qu’il lui faut en somme pour éprouver sa sagacité sur le meurtre de Cecilia de Santis. Une femme au cœur d’or, violemment tuée d’un coup de boule à neige. Elle qui collectionnait avec passion ces objets au kitsch désuet n’imaginait pas voir si tôt le dernier flocon se déposer au fond de l’eau calme de sa vie de femme trompée…
Mon avis
Des flics mis au placard forment une équipe improbable mais intéressante, le personnage principal m’a beaucoup plu, excellent enquêteur, trop bon dans sa précédente affaire et mis au rebut dans ce commissariat. Un meurtre avec une boule à neige? Étonnante et agréable lecture.
18, 19 et 20eme livre lu dans le cadre du challenge de Sharon

 

 

 

1 mai 2018
de Lorence
2 commentaires

Moi après mois Avril

Pâques sous la pluie / Finir de tricoter un bonnet chaud / Se balader sur la plage / Grattouiller les balconnieres de maman pour les préparer aux plantations à venir / Profiter enfin d’un moment sans pluie pour mettre en place forsythia, nandina et ceanothe qui patientaient gentiment dans leurs pots / Monter un projet tricot puis le défaire en attendant de trouver des aiguilles en 3,75 / Ajouter de jolis cubes muraux dans mon atelier pour y disposer mes jolies laines / Débuter un nouveau Langoz en 9 mois / Créer un mini potager pour cette année / Se balader à Rouen / Trouver des merveilles de tissus au salon du tissu à Rouen, le stoffenspektakel pour les initiées / Déguster un repas japonais de qualité / Recevoir pour la première fois depuis des années D et L et passer un moment agréable / Finir un vêtement et s’apercevoir que les changements apportés sont ratés, défaire et recommencer et enfin être satisfaite / Ranger trop tôt les vêtements d’hiver et en ressortir une partie quelques jours après / Finir d’ourler des vêtements mis de coté depuis trop longtemps / Sauter de joie à l’annonce de la visite de C en vacances pas très loin / Aimer la retrouver et papoter avec elle comme si on s’était vu la veille / Découvrir la maison de vacances de R et P à 20 mn de chez nous , partager sur leur projet en longeant la mer / Passer un séjour à Hautot sur mer prés de Dieppe / Se rappeler de mon frère à Saint Valery en Caux ou ses cendres ont rejoint les flots il y a 12 ans / Boire un délicieux cocktail de fruits à l’Entrepôt mais un médiocre repas / Y faire la connaissance de tricopines sympa / Être émerveillée au Fil de la Manche des belles laines exposées / Avoir du mal à choisir puis finalement se décider / Visiter un merveilleux jardin du Bois des Moutiers / Se motiver pour se lancer à nouveau en couture.

25 avril 2018
de Lorence
0 Commentaires

Blogcast à la facon de Princesse grenouille

J’aime le blog de Princesse Grenouille que je lis depuis un bon moment, elle fait (entre autres) de sublimes trousses à aiguilles avec des tissus haut en couleur et pleins de fantaisie.

Elle a fait un super article ou je me suis retrouvée, elle y parle des podcast et de sa facon de les regarder, elle visionne le 1er et s’il lui plait elle les voit tous, je procéde ainsi moi aussi. Nous aimons pratiquement les mêmes (il y en a 2 que je ne connais pas mais je vais y remédier très vite).

J’aime la forme des podcasts mais je serais incapable de passer derrière la caméra et là Princesse Grenouille a eu une idée géniale, transposer la forme des podcasts en article de blogs,  elle a commencé et m’a convaincu, avec son autorisation je reprends son idée.

Donc je me lance (la suite au prochain épisode)

8 avril 2018
de Lorence
0 Commentaires

La conspiration du globe

La conspiration du globe de Thierry Bourcy et François-Henri Soulié

Présentation de l’éditeur

Le capitaine Joseph Kassov est mandé à la cour de la reine Elisabeth pour élucider le meurtre de deux comédiens lors d’une représentation d’Hamlet au théâtre du Globe…Les courtisans danois Rosenkranz et Gildenstern débarquent à Londres en 1603, dernière année du règne d’Elisabeth 1re, pour assister à une représentation de la pièce Hamlet par leur ami William Shakespeare au théâtre du Globe, et dans laquelle ils sont représentés. À la fin de la pièce, les comédiens jouant le rôle des courtisans danois sont retrouvés assassinés dans la coulisse. Rosenkranz et Gildenstern, venus en fait négocier une alliance secrète maritime entre le Danemark et l’Angleterre, comprennent que les comédiens ont été tués à leur place. La reine leur promet que le coupable sera démasqué sous huit jours et convoque au Palais William Shakespeare. Le célèbre dramaturge explique alors qu’il s’est inspiré de véritables seigneurs danois : Rosenkranz et Gildenstern, ainsi que de l’astronome Tycho Brahé, qui a servi de modèle à Hamlet lui-même. C’est alors que les regards se tournent vers le capitaine Joseph Kassov, qui s’est illustré dans la résolution du crime de Tycho Brahé à Prague en 1601.

Mon avis : Deuxieme volume des enquétes du Capitaine Kassov mais 1er pour moi. Avis très mitigé je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé ni le contraire d’ailleurs.  Peut-etre essayer un autre colume pour voir?

Lu dans le cadre du challenge de Sharon (17)

 

2 avril 2018
de Lorence
Un commentaire

Moi après mois Mars

Commencer le mois en regardant Le monde de Nemo avec mes petits enfants / Faire un atelier peinture de nichoirs avec eux / Fêter les poissons de la famille qui ont 166 ans à eux trois / Acheter et planter avec émotion le premier arbuste de notre nouvelle maison un abelia / Accueillir avec joie des amis / Se balader sur l’ile de Noirmoutier par un soleil radieux / Retrouver le plaisir de manger des huitres / Coudre un nouvel ensemble pour le bébé et enrager après couture de la mauvaise qualité du tissu du bas /  Enfin vaincre la peur des boutonnières pourtant pas si compliquées avec une bonne machine / Voir avec jubilation le jardin envahi par la future véranda en kit / Apporter des dons de livres à la bibliothèque municipale et  y apprécier l’accueil / Aimer participer à mon deuxième atelier tricot dans une librairie / Détester ce temps humide et froid / Préparer des escapades / Passer par des moments de blues / Trier encore et toujours / Ne pas être satisfaite de ma couture / Aimer la douce patine donnée par de la lasure sur une bibliothèque / Acheter un bel arbre à thé aux fines fleurs délicatement rosées / Regarder la pluie tomber…..

19 mars 2018
de Lorence
3 commentaires

Langoz

Le Langoz est un très joli modèle tricoté de Julie Chanudet, c’est un pull enfant qui s’inspire des marinières, j’ai choisi de le faire un peu décalé dans ces jolies couleurs de DMC qualité Wooly trouvé chez Lil Weasel, je l’ai tricoté en aiguille 3,5 pour une taille 6 mois, le modèle se tricote en rond, les explications sont claires.