Au Phil de Lo

14 janvier 2018
de Lorence
Un commentaire

Cordoba d’Ikatee

J’avais il y a quelques mois souscrit à un cours en ligne sur le site d’Artesane qui ne m’avait pas plu.

J’ai quand même récidivé avec le cours donné par Stephanie créatrice d’Ikatee « Coudre des vêtements pour bébé et réaliser de jolies finitions »,  le prix du cours comprend 3 de ses patrons dont l’ensemble Cordoba, le cours commence par une présentation de tissus adaptés aux petits, elle rappelle ensuite les règles de sécurité pour faire des vêtements aux tout-petits.

Ensuite on entre dans le vif du sujet, chaque étape de couture est détaillée, les explications sont claires et surtout Stéphanie est rassurante, j’ai beaucoup aimé ce cours et m’y suis référé plusieurs fois, j’ai donc cousu l’ensemble Cordoba en taille 1 mois pour mon petit-fils.

J’en referais d’autres avec plaisir.

 

12 janvier 2018
de Lorence
2 commentaires

Encore Karen

J’ai un grand amour des coquelicots et j’ai brodé celui la il y a des années, un peu lassée de le voir traîner je l’ai envoyé à Karen (Yakafaire) avec ma maison danoise. Mission une pochette.

Je suis toujours bluffée à réception du goût et de la qualité du travail de Ka qui pratique en plus des prix très raisonnables.

L’article de Karen est.

7 janvier 2018
de Lorence
Un commentaire

Karen la fée

Régulièrement je fais appel à Karen pour des montages de broderie et je ne suis jamais déçue.

Par choix notre maison est plus petite que la précédente et je me retrouve avec des broderies encadrées que je ne peux ou veux accrocher.

La première a une histoire particulière, j’avais rêvé adolescente de visiter le Danemark très influencée par la lecture des Puck, les années ont passé et en 2000 j’en enfin pu concrétiser mon rêve, à l’époque je brodais beaucoup et nous avions visité Permin of Copenhagen éditeur de kits de broderie. J’avais acheté puis brodé cette petite maison.

Elle avait donc pour moi une saveur particulière et je ne voulais pas la reléguer et c’est là que Karen intervient,  je lui ai juste indiqué les couleurs que je n’aime pas et pour le reste je lui ai une nouvelle fois fait entièrement confiance.

Et voila!!!!!!

Je vous invite à aller voir son article de blog.

4 janvier 2018
de Lorence
3 commentaires

Moi après mois Décembre

Ouvrir la première fenêtre de mon calendrier de l’avent Danman / Planter des bulbes promesse pour le printemps prochain / Coudre mon premier bavoir / Faire un repas de famille en Charente Maritime / Assister à la métamorphose de notre cuisine / Ré enfiler ma surjeteuse avec patience / Suivre un cours en ligne sur la couture pour bébé / Tricoter un beau bleu canard / Aller à Nantes / Être en petite forme au moral et au physique / Recevoir des proches pour quelques jours / Supporter un vent fou pendant plusieurs jours / Faire des achats de Noël / Admirer une belle expo textile et photos et l’échange avec la licière / Se débattre avec ma recouvreuse et finalement baisser les bras /  Découvrir dans une ecocyclerie le petit meuble qui conviendra à ma maman / Essayer d’ignorer encore et toujours les douleurs / Aimer la gentillesse de mon mari qui découpe avec patience mes tissus / Détester ce moral qui fait l’ascenseur/ Recevoir les deux montages fait par Ka de mes broderies et être épaté par ces choix / Faire un Rummikub en famille / Sourire à la joie de mes petits-enfants après le passage du Père-Noel / Faire ce que j’aime avec obstination malgré les douleurs / Bouger des meubles/ Se désoler de la tempête qui raccourcit nos nuits / Retrouver le plaisir de longues balades à pied / Avoir un moment de blues en recevant de jolies photos de notre ancienne maison transformée / Rêver à une machine Silhouette qui découpe les flex et tissus/ Détester cette période pleine de stress même si j’aime Noël / Se remplir le cœur de bonheur en apprenant la naissance de notre deuxième petit-fils, 1er enfant de notre ainé.

 

29 décembre 2017
de Lorence
2 commentaires

Couture en miniature

Après le tricot la couture pour le bébé.

J’avais très envie de coudre une gigoteuse, j’ai suivi les conseils de Lise Tailor,  dans ses podcasts elle disait utiliser le patron de Perlipo (Merci à cette dernière qui offre le patron en de nombreuses tailles gratuitement), j’ai utilisé du tissu Petit Pan, un molleton léger et du jersey fin en doublure, les pressions sont des Kam.

Un peu prise de tête la pose de la fermeture éclair pour moi mais le résultat me plaît.

et avec une chute un bavoir tiré du livre de Coralie Bijasson, a propos de ce livre qui contient de jolis modèles j’ai un peu râlé en découvrant que pour chaque patron il fallait faire des agrandissements à la photocopieuse, drôle de choix de l’éditeur……

Une pression Kam pour fermer et au verso de l’éponge blanche.

23 décembre 2017
de Lorence
0 Commentaires

Le prince de Cochinchine

 

Le prince de Cochinchine de Jean-François Parot

Présentation de l’éditeur

1787 Nicolas Le Floch, en Bretagne pour la naissance de son petit-fils, fait l’objet d’un attentat. C’est le début d’une nouvelle enquête au cours de laquelle il va retrouver son ami de jeunesse Pigneau de Behaine évêque d’Adran venu négocier un traité d alliance entre le roi de Cochinchine et la France.
Dans un pays épuisé par le déficit grandissant et la faiblesse de Louis XVI et alors que se profile une convocation des États-Généraux des ennemis extérieurs soutenus par des complots intérieurs vont se mettre en travers des intérêts du royaume.
Face à de multiples suspects, le commissaire aux affaires extraordinaires devra aussi rechercher l’auteur d’un meurtre mystérieux. Il affrontera les redoutables menées de puissances étrangères et surtout de la Triade, secte orientale liée aux adversaires du roi de Cochinchine. Il sera conduit à protéger le jeune prince Canh héritier du royaume d’Annam des menaces fomentées contre lui. Outre ses entours habituels, le héros des Lumières sera aidé par un étrange érudit jésuite, éclairé par Restif de la Bretonne et croisera Olympe de Gouges.
Ainsi, une nouvelle fois Nicolas Le Floch, soutenu par la confiance du roi et par le soutien circonspect de Sartine, mobilisera ses amis pour résoudre de manière inattendue une intrigue haletante qui mélange affaires d État et cas criminel. Il accomplira sa tâche avec succès non sans éprouver dans sa vie personnelle les états d’âme suscités par le passage du temps et les menaces de l’avenir.
Mon avis
Est-il nécessaire de présenter Nicolas Le Floch marquis de Ranreuil?
Si on n’aime pas lire (est-ce possible?) il y a une excellente adaptation télé, moi j’avoue aimer les deux!
Ce volume se passe en 1787, la révolte gronde, la révolution est presque là et Nicolas le pressent, son inquiétude est grande pour lui et les siens. Quel sort lui réservera Jean-François Parot?

7eme livre présenté dans le cadre du Challenge Polar etThriller par Sharon

18 décembre 2017
de Lorence
2 commentaires

Tricots en miniature

Un bébé prévu pour début janvier dans notre entourage très proche et me voila les aiguilles à la main.

Mon premier choix s’est porté sur le Puerperium de Kelly Bracker, je l’ai tricoté avec de l’alpaca de Chez Drops bleu marine et blanc en 3,5 les boutons viennent de chez Lil Weasel.

Le bas roulotte et pourtant j’ai fait le dernier rang de jersey en mailles torses.

Le choix du 2eme tricot a été fait par la future maman, une forme kimono et un joli gris, Lil Kimonos de Lili comme tout est tricoté en Lil Wiiz de Lil Weasel, j’ai choisi d’utiliser cette qualité, pas de difficultés particulières.

J’ai fini cette série en premier age avec un joli modèle de Nadia Cretin-Léchene Eole, j’ai utilisé une nouvelle fois l’Alpaca de Drops dans un beau bleu canard, la couleur de la photo est loin de la réalité. Les boutons viennent des Tissus du Renard.

7 décembre 2017
de Lorence
2 commentaires

Dan Waddell

J’ai enchainé les 2eme et 3eme tome des enquêtes du généalogistes De Dan Waddell

Depuis le temps de vos pères

Présentation de l’éditeur :

Tout juste remis d’une enquête qui a manqué lui coûter la vie, l’inspecteur Grant Foster réintègre la Criminelle de Londres lorsque Katie Drake, actrice de théâtre sur le déclin, est retrouvée morte dans le jardin de sa propriété londonienne. Sa fille de quatorze ans, Naomi, est introuvable. Mais difficile de progresser quand la victime semble avoir coupé tout lien avec son passé. Une seule piste : un cheveu retrouvé sur le corps. Lorsque les résultats des analyses ADN révèlent qu’il appartient à un parent de Katie Drake, Foster décide de faire appel au généalogiste Nigel Barnes pour tenter de retracer l’histoire familiale de la défunte. Barnes parvient à retrouver certains parents éloignés en remontant jusqu’en 1891, mais il semble impossible de pousser plus loin les recherches. Pourtant, il faut briser rapidement la malédiction qui frappe cette lignée. Des vies sont en jeu. L’église des Mormons est manifestement liée à l’affaire et entend protéger ses secrets de famille. A Salt Lake City, les enquêteurs plongent au cœur des archives colossales de la communauté pour découvrir une congrégation aux pratiques redoutables et comprendre pourquoi le dogme “Jusqu’à ce que la mort nous sépare” n’existe pas pour ses disciples. Ils ne font qu’obéir aux Commandements. Aussi sanglants soient-ils.
Mon avis : J’ai trouvé ce tome pénible, l’intrigue pas très crédible.

La moisson des innocents

Présentation de l’éditeur : Ils furent deux enfants assassins, condamnés pour avoir battu à mort un vieil homme sans défense. Deux garçons maudits qui ont purgé leur peine et se construisent une vie d’adulte sous une nouvelle identité. Mais un justicier a retrouvé leur trace… L’inspecteur Foster revient sur la scène du passé, qui est non seulement celle du crime mais celle de ses propres souvenirs. Et Dan Waddell débrouille avec une habileté machiavélique l’écheveau des souvenirs.  

Mon avis : Échaudée par le précédent j’ai commencé ma lecture et puis là bingo j’ai accroché et ne l’ai plus lâché, l’intrigue tourne autour de deux enfants assassins et très vite se rapproche du généalogiste Nigel Barnes un des personnages de la trilogie, rien n’est comme il parait être et j’ai eu beaucoup de plaisir à le lire.

5 et 6 dans le challenge Polar et Thriller de Sharon

1 décembre 2017
de Lorence
5 commentaires

Moi après mois Novembre

Préparer les bagages / S’inquiéter pour les jours à venir / Alterner l’argile et la glace sur un genou douloureux / Maudire le GPS/Rendre hommage en ce 2 novembre jour des défunts/ Recevoir un bracelet longtemps rêvé/ Se poser pour deux nuits dans un appart’hotel à Paris / Papoter en mangeant un délicieux Chirashi avec Marie-Christine / Flâner au Marché Saint Pierre sans rien acheter juste pour la plaisir de toucher et voir / Acheter des pelotes chez Lil Weasel / Se rappeler avec nostalgie du temps ou La boutique Adolphe Laffont se trouvait rue Greneta/ Transporter du matériel de puériculture/ Fêter mon anniversaire autour d’un bon repas avec mon mari, nos deux fils et une de nos belles-filles / Manger un délicieux Bobun à coté du métro Censier/ Quitter Paris pour sa banlieue/ Passer une nuit seule / Accueillir les déménageurs encore une fois/Revoir la merveilleuse thérapeute qui s’occupait de mon dos/ Revenir chez nous en tricotant mes chaussettes/ Retrouver mon lit avec délectation/ Installer ma maman dans son nouveau logis/ Trier de la vaisselle/ Faire le marché avec maman / Vider une soixantaine des cartons et ranger des livres/ Se faire masser/  Recevoir   un albizia en cadeau d’anniversaire et regarder mon mari le planter/ Aller à Nantes / Se balader sur la plage par un bel après-midi / Garder deux petits diables avec plaisir / Recevoir en kit la future cabane de jardin / Acheter des lustres /Aller à un atelier chez Christelle Beneytout à Rézé / Y passer un agréable et instructif moment / Tricoter de la layette / Faire la surprise à ma maman d’un balade à la mer / Voir le sourire fleurir sur ses lèvres /  Sortir de son carton ma surjeteuse / Enfin oser couper le tissu pour une première gigoteuse.

17 novembre 2017
de Lorence
4 commentaires

Vengeance en eau froide

Vengeance en eau froide est le 22eme volume des enquêtes de Monk écrit par Anne Perry

Présentation de l’éditeur :

Le cadavre d’un inconnu est repêché dans la Tamise. Alerté par le chef du service des douanes, le commandant William Monk, de la police fluviale, constate que le noyé a également reçu une balle dans le dos. L’homme, un faussaire, s’est évadé alors qu’il était sur le point d’être interrogé par des douaniers. Mais alors que l’enquête entraîne Monk dans l’univers trouble de la contrebande, une partie de son passé oublié lui est révélée. Et l’ingérence d’un vieil ennemi déterminé à assouvir sa vengeance pourrait bien lui coûter sa carrière et sa vie. Le soutien et les efforts de ses amis seront-ils suffisants pour sortir Monk de ce mauvais pas ? La nouvelle enquête de Monk nous plonge dans l’univers des faussaires et des cambrioleurs dans le Londres victorien, et livre de nouvelles révélations sur son mystérieux passé.

 

J’ai lu chacun des volumes précédents avec plaisir mais celui la m’a paru long, Anne Perry y aborde la ruée vers l’or sujet qui doit être passionnant mais rien à faire je n’ai pas accroché mais pour autant je ne regrette pas de l’avoir lu, j’aime tellement les personnages principaux.J’espère que le prochain me plaira plus mais peut-être est-ce moi qui n’était pas dans un état d’esprit propice.

4 eme livre lu dans le challenge Polar et Thriller de Sharon