Billet d’humeur

Bonjour
Non le 1er novembre même pluvieux ce n’est pas un jour triste c’est la Toussaint soit fête de tous les saints, pour ceux qui aiment les fêter c’est le jour J , le jour ou l’on peut dire à tous bonne fête sans risquer de se tromper.

Demain par contre c’est les trépassés, oui là je m’incline c’est moins festif, pour certains et certaines une corvée, aller à une messe souvenir, porter des fleurs au cimetière ou autres réjouissances… d’autres préfèrent zapper avec l’éternelle excuse : je n’aime pas les cimetières, je n’aime pas les dates imposées… Qui aime les cimetières? Et pourtant se balader au Père Lachaise à Paris, au cimetière Montparnasse ou celui de Montmartre, le cimetière russe de Saint Genevieve des bois  (pardonnez moi je ne cite que ceux de Paris mais je ne doute pas qu’il y en a d’aussi beau ailleurs) Ha si il y en a un au charme très particulier que je connais c’est à Amiens La Madeleine ou la nature reprend ses droits dans de très vieilles tombes abandonnées ce qui lui donne un certain charme…et puis celui tout en haut d’une colline  à Vix en Cote d’Or qui entoure une vieille chapelle ou repose mon amie d’enfance (je pense à toi ma Dom).


En ce moment ils sont magnifiques, les couleurs de l’automne des arbres (on peut marcher dans les feuilles mortes vous savez quand ça craque sous les pieds) et ces fleurs partout des jaunes, des rouges, des mordorées (ça j’aime pas), des violettes, des oranges à petites fleurs, à grosses fleurs et puis aussi les bruyères avec leur si jolies couleurs, les cinéraires et les véroniques et d’autres encore…


Cette année si vous devez y aller, oublier la corvée, ouvrez vos yeux et votre coeur, ne pensez plus à la peine, rappelez-vous des doux moments…

2 réflexions sur « Billet d’humeur »

  1. c’est jour de tristesse, mais le coeur plein d’amour pour nos disparus; c’est un jour pour penser à eux encore plus fort; moi j’ai allumé une bougie en pensant à chacun, j’en ai même mis un pour une personne pour qui je n’éprouvais pas beaucoup de tendresse, mais indissociable à mon existance.
    Comme toi, j’adore les couleurs de l’automme, l’atmosphère de la forêt et si on a de la chance, entendre le brame du cerf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *