Challenge Polar et Thriller (1)

1) Qaanaqq de Mo MALØ

Présentation de l’éditeur :

Dans le vaste pays blanc, l’esprit de Nanook se réveille. Le grand ours polaire, seigneur des lieux, protégera les siens. Jusqu’au bout.

Adopté à l’âge de trois ans, Qaanaaq Adriensen n’a jamais remis les pieds sur sa terre natale, le Groenland. C’est à contrecœur que ce redoutable enquêteur de Copenhague accepte d’aller aider la police locale, démunie devant ce qui s’annonce comme la plus grande affaire criminelle du pays : quatre ouvriers de plateformes pétrolières ont été retrouvés, le corps déchiqueté. Les blessures semblent caractéristiques d’une attaque d’ours polaire. Mais depuis quand les ours crochètent-ils les portes ?

Flanqué de l’inspecteur inuit Apputiku – grand sourire édenté et chemise ouverte par tous les temps –, Qaanaaq va mener l’enquête au pays des chamanes, des chasseurs de phoques et du froid assassin. Et peut-être remonter ainsi jusqu’au secret de ses origines.

Mon avis :

Qaanaaq quelle drôle d’idée de donner à un enfant adopté le nom de la ville ou il a été trouvé!

Dans ce premier volume on découvre Qaanaaq mais aussi ceux qui gravitent autour de lui, son pays natal , ses parents adoptifs, il va apprendre enfin d’où il vient et ce qui est arrivé à ses parents biologiques, polar joliment écrit ou on ne s’ennuie jamais, un deuxième tome est déjà sorti (Disko), j’attends juste qu’il sorte en poche pour l’acheter.

2) Le coffret maléfique de Paul Doherty

Présentation de l’éditeur

Un prêtre assassiné, un corps disparu, un trésor volé : frère Athelstan entame l’une de ses enquêtes les plus difficiles.

Octobre 1381. Frère Athelstan est convoqué à St Benet de Queenhithe pour enquêter sur un meurtre. Le père Reynaud a été retrouvé poignardé dans sa propre église, à la porte verrouillée. Parmi les autres découvertes troublantes figurent un cercueil vide et un coffre saccagé. Mais qui serait capable de commettre un meurtre dans un endroit saint ? Qui ferait disparaître un cadavre la nuit précédant les funérailles – et qui serait assez courageux pour voler un trésor appartenant à l’homme le plus craint de Londres ? Pendant ce temps, la mort de l’un des paroissiens d’Athelstan révèle un secret choquant. Pourrait-il y avoir un lien avec le prêtre assassiné de St Benet ?

Mon avis :

19eme volume de la série et un des meilleurs à mon avis, la cour des miracles de Londres ou se côtoient miséreux et voleurs en tout genre, un crime, des mystères et surtout une description minutieuse de la vie au moyen-age.

Lu dans le cadre du challenge Polar et Thriller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *