En juin

quand la cerise périt tout s’ensuit. Un dicton d’actualité dans notre jardin puisque toutes les cerises sont soit tombées soit séchées sur le cerisier. Temps trop chaud dans notre région désespère les agriculteurs (hé oui il en reste en région parisienne) et dessèche le jardin, la pelouse que nous n’arrosons jamais a pris ses couleurs d’aout, jaune grillée.


Heureusement Tara était là avec sa colline parsemée de coquelicots et son arbre sous lequel paissent quelques moutons.


Juin.JPG

5 réflexions sur « En juin »

  1. Quand je pense à tout ce manque d’eau, je pense au lilas que nous avons planté cette année ; je ne sais pas s’il se remettra de ce régime sec…
    En tout cas, cette nouvelle case nous promet des étés moins secs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *