Galère parisienne

Bonjour

Hier après une journée bien remplie je vais prendre le métro pour retrouver mes pénates, ayant 11 stations avant de retrouver ma ligne de RER je me plonge dans un bouquin  vanté un temps par Sophie « Qui a tué Glenn » ou il est question d’un troupeau de moutons qui enquêtent sur le meurtre de leur berger, oui vous avez bien lu, très drôle et dépaysant juste ce qu’il faut après une sale journée. Mais revenons à nos moutons (c’est le cas de le dire), entre 2 stations gros freinage, lumières de secours (pour celle qui ne connaissent pas ce sont des petites loupiotes qui donnent un éclairage assez glauque), annonce du chauffeur que l’on sent navré  » il y a des piétons sur la voie! », bon ça arrive d’habitude les jours de manif mais pourquoi pas..

Deuxième annonce « un passager est sous un train à Gare du Nord » soit 2 stations derrière nous, ce qui explique la coupure d’électricité et l’arrêt brutal (La RATP dans ces cas là coupe le courant pour permettre aux secours d’intervenir, on ne grille pas les pompiers dans le métro parisien!)

Troisième annonce  » cela va durer longtemps donc je vais venir vers vous et vous aider à évacuer la rame » là ça se corse, on est dans un tunnel, ou par rapport à la prochaine station mystère? De plus un métro c’est très haut dans les tunnels par rapport au sol, il n’a pas de quai dans les tunnels…et pour rajouter un peu je suis dans le wagon de queue ..

Notre chauffeur arrive enfin (On n’était pas impatients mais il faisait un peu chaud) il installe une échelle et nous voila à descendre sur le ballast, heureusement Lorence ne met plus de talons hauts :-), on longe le train, pour vous expliquer le ballast c’est des gros cailloux pas très stables sous les pieds en plus en longeant un métro pas génial, la rame s’était arrêtée au bord de la station donc nous avons remonté tout le train…
 15 minutes plus tard j’émerge sur le quai et joie dans cette station il ne passe qu’une ligne celle sur laquelle j’étais, alors repérage et à pied je rejoins plus loin une ligne qui m’amène au RER, et zut 2h00 de transport au lieu d’une.

Chapeau au conducteur de la ligne 4 qui a fait preuve de gentillesse et de dévouement, bravo aux gens qui ne se sont pas énervés et ont fait preuve de solidarité « passez moi votre sac, je vous le tiens pendant que vous descendez. Vous voulez un coup de main? Non tous les parisiens ne sont pas des ânes bâtés.
J’avais déjà fait une visite « ballast » sur ma ligne de RER en plein Paris mais à ciel ouvert mais dans le métro c’était une première!

5 réflexions sur « Galère parisienne »

  1. Quelle aventure !! En 35 ans de métro, il m’est jamais arrivé un truc comme ça … Alors que j’adorerai (heu sauf si il y a le feu !!). Et non tous les parisiens ne sont pas des ânes bâtés, voyons !! J’en connais plein de très gentils hihihi, il y en a justement un dans mon salon qui étend le linge pendant que je brode et regarde mon courrier !!
    Biz
    Sophie

  2. il y en a qui visite les catacombes, d’autre les égouts et certain les tunnel du métro( c’est de l’humour…);c’est tant mieux qu’il n’y a pas eu de crise de nerf ou autre, je suppose que ça doit être flipant tout de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *