Que serais-je sans toi?

Vous êtes souvent très jeune vous qui me lisez, je vais essayer de vous expliquer ce que représentait pour moi Jean Ferrat, mon père était communiste, ho pas grand chose à voir avec  maintenant c’était dans les années 50, dans les manifestations les militants communistes se faisaient matraquer par la police. Jean Ferrat, papa l’écoutait à la radio, je connais encore ses paroles par coeur, de Nuit et Brouillard à Potemkine en passant par les textes d’Aragon qu’il a si bien mis en musique.
J’ai été très triste en apprenant sa mort.

5 réflexions sur « Que serais-je sans toi? »

  1. …qui vient à ma rencontre ? Que serais-je sans toi qu’un coeur au bois dormant « … Je suis triste moi aussi, c’est toute mon enfance qui s’envole. Ses chansons politiques ( par ex. »Maria avait 2
    enfants » qui me bouleverse profondément), ses chansons d’amour si joyeuses (« l’amour est cerise » totalement aphrodisiaque !), les poèmes d’Aragon merveilleusement interprétés…. c’est un bagage
    qui m’a nourrit et qui m’accompagne …

    bizzzzz !!

    et tes douleurs s’atténuent-elles ?

  2. Lorence, j’espère que tu vas mieux et que tu souffres moins des suites de l’accident.

    Moi aussi, j’ai été triste ; de très belles chansons ; un article sur mon blog mercredi (malgré le retard, il a fallu que je m’en remette).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *