Visite à l’Aiguille en fête

Vendredi 14h00 Grande Halle de la Villette me voila (seule pour l’instant Phil me rejoindra plus tard).

Première impression : l’horreur! Une foule dense qui ne connaît pas les mots « pardon, s’il vous plaît, merci », une chaleur torride, en plus au bout de 10 mn je perds mes lunettes vite retrouvées grâce à la personne qui les a ramassées et accompagnées jusqu’au commissariat du salon, qu’elle en soit ici remerciée (je dis accompagnées car mes lunettes sont comme des enfants quelquefois elle s’égarent).

Je grimpe sur les mezzanines, vu d’en haut on voit mieux!


Sur les mezzanines, des expos, des associations, des ateliers. Je vous montre celle de Nathalie Trois qui fait des livres de Hardanger.


Je fais un tour complet, j’annote mon petit plan, là il faudra que je montre à Phil, là je reviendrais quand il y aura moins de monde. Je marche, je marche et je marche encore, là un peu de fil Atalie, là un peu de fil Pomme de pin, là un peu de toile. J’entends du néerlandais, de l’espagnol, de l’italien, de l’allemand, de l’anglais et des accents belges, du Sud, de l’Est, l’aiguille est nationale et internationale!


Il est 17h00 et quelques, Phil arrive et la foule reflue doucement (non ce n’est pas lui qui les fait fuir mais plutôt les longues heures de route ou de train).

Les allées presque vides, c’est avec plaisir que j’entame un dernier tour juste chagrinée de ne pas avoir trouvé le stand ou sont vendues les créations d’Anne de Tournicoton, je m’arrête à l’Atelier des elfes  ou trône les modèles du dernier livre d’Isabelle Harcourt-Vautier encadrés avec infiniment de talent par eux, ils fabriquent, peignent de superbes tri fils, cintres et autres objets en bois tout en bas vers Agde.

Je retrouve mon affreux sur le stand de Bouts de tissu, toujours aussi beau!


Et juste avant de partir, miracle sur le stand de broderieshop m’attendant sagement dans leur jolie boite en bois, les Tournicoton avec en bonus pour les voir en vrai les modèles brodés par Anne, je vous avoue avoir acheté son dernier né Amusements champêtres!

Sur les stands des gens patients, accueillants malgré la fatigue de fin de journée, la volonté de faire du joli (et la réussite).

Épuisée mais ravie (fallait-il que l’on s’aime et qu’on aime la vie….tiré d’une chanson d’Aznavour) je vous avoue avoir trouvé confortables les dures banquettes du métro 🙂


P.S. Toutes les photos ont été faites avec accord, pas de piratage, respectons les créateurs.

2 réflexions sur « Visite à l’Aiguille en fête »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *