Au fil du mois de février

Ayant presque fini mon châle avant mon séjour au Pays basque j’ai entamé des chaussettes, tricoté en aiguille circulaire et les deux en même temps. Au retour un petit manque d’envie et puis c’est revenu avec la mise en pelote d’écheveaux lumineux.

Le pas envie s’étant étendu à la couture, les tissus dorment ….mais une promesse devant toujours être tenue j’ai commencé la confection de sacs en toile enduite, un patron pas très clair m’oblige à chercher fréquemment sur Internet mais cela avance peu à peu.

Une lecture que je n’ai pas lâché malgré ses 700 pages « Le cercle des amies » de Maeve Binchy auteur conseillé par Joëlle du blog Les battements de mon cœur il y a un peu moins d’un an, roman de l’enfance et de l’adolescence, léger mais j’ai adoré les personnages. J’aimerais que Joëlle publie plus souvent, j’aime tellement son blog notamment ses écrits à partir d’une photo.

Dans un tout autre genre « Vous n’aurez pas ma haine » d’Antoine Leiris, roman de l’après Bataclan pour les proches des victimes mais qui peut s’appliquer à tous ceux qui restent, poignant, touchant mais surtout rester debout, ne pas faire d’amalgame et avancer. Bravo Monsieur.

Vu sur le blog de Pativore le roman « Âme brisée » d’Akira Mizubayashi, comme elle j’ai beaucoup aimé, un beau livre, une vie entièrement consacrée à la réparation d’un violon mais bien plus encore… à vite mettre dans votre pile à lire.

Fêter nos 45 ans de mariage lors d’une échappée au pays basque et se dire que le temps passe très vite.

Je me suis remise à la généalogie avec passion, avant il fallait aller aux archives départementales, maintenant beaucoup de documents sont en ligne, un carton rouge à celles du Nord qui a jugé bon de ne mettre en ligne que le recensement de 1906 contrairement à d’autres.

Enfin trouvé notre point de chute pour juin prochain, ce sera le Lot.

Nous avons eu pendant une semaine nos petits enfants Antonin et Madeline, nous avons visité avec eux l’Aquarium de Vendée à Talmont Saint Hilaire, de la bonne taille pour ne pas lasser des enfants ravis mais pas trop petit non plus.

J’avoue avoir beaucoup de mal à supporter les rafales de vent qui peuplent nos journées et rendent le sommeil si difficile actuellement.

Le mois se termine avec la stérilisation de Plume, tout s’est bien passé et elle a une forme d’enfer….

J’ai trouvé que ces deux arbres symbolisaient bien un (notre) vieux couple, ils s’épaulent, ils se soutiennent, ils sont un peu déformés par les années.

1 réflexion sur « Au fil du mois de février »

  1. Beaucoup de plaisir a parcourir ce mois de février avec des envies et de beaux projets même si des fois le courage manque un peu le principal étant de repartir d’un bon pied .
    45 ans de bonheur et encore beaucoup a venir ,la joie d’avoir les petits enfants c’est déjà le BONHEUR

Répondre à nicole Plane Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *