Au fil du mois de septembre

Pourquoi le temps passe si vite ? Et en même temps on voudrait être en 2021 pour vite oublier la covid mais pas sure qu’elle ne soit pas là pour plusieurs années en continuant à bousculer nos vies.

Pas de réalisations notables ce mois ci, j’ai refait une robe Lucie de République du chiffon et un petit haut sans manches qu’il faudra que je découse pour abaisser les pinces de poitrine.

Une chouette découverte avec le livre de Mariah Fredericks « Des gens d’importance ».

On a rallumé notre poêle juste pour diminuer un peu l’humidité, la pluie incessante en Vendée donnant vite une impression de fraicheur dans la maison.

Rentrée en petite section de maternelle pour Junnosuke, CE2 pour Madeline et CM2 pour Antonin, ça grandit tout ça.

Visite à la Folie des plantes à Nantes bien organisée en 3 zones à sens unique pour répondre aux exigences de précaution, deux nouvelles sauges pour le jardin, on commence à mieux appréhender ce qu’il faut mettre dans notre jardin exposé plein sud et convenant à ce climat océanique, les gauras et sauges sont des bons choix.

J’ai participé à un pique-nique de tricoteuses dans l’est de la Vendée, une douce journée agréable à papoter, tricoter et surtout faire connaissance.

Deux chouettes week-end organisés autour de la laine en septembre étaient prévus, malgré les efforts des organisatrices ils ont été annulés par les préfectures, donc pas de « Fil de la Manche » ni « d’Eure du fil » cette année et dans le même temps 1000 personnes à Rolland-Garros ou 5000 dans les stades de foot……….

Découverte à Nantes de « Laine et tricot », au départ la boutique en ligne de Gwenola ou j’achète depuis de nombreuses années, elle fait des portes ouvertes régulierement, un entrepôt parfaitement rangé, un accueil au top et une véritable caverne d’Ali Baba.

Cette année les anniversaires sont fêtés quand et comme on peut, pour ceux de Vincent (20 septembre) et de Madeline (23 septembre) on s’est retrouvé le 27 septembre, j’ai confectionné un gâteau de bonbons, suite au Covid les deux boutiques du coin ont fermés (mariages et fêtes familiales annulés ont signé leurs faillites) alors il a fallu s’y mettre.

1 réflexion sur « Au fil du mois de septembre »

  1. Un mois de septembre qui fait ressentir la nostalgie ambiante avec ce virus qui ne cesse de nous inquiéter mais il va pourtant falloir s’adapter , il nous bride et nous prive de beaucoup de plaisirs simples comme nos réunions entre amis tricoteuses de si bons moments dont nous avons doublement besoin en ce moment.
    La joie de revoir la petite famille estompe un peu ces moments difficiles .
    bises a tout le monde ou plutôt coude a coude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *