Au Phil de Lo

Moi après mois : juillet

| 3 commentaires

Lire le moi après mois des battements de mon cœur et se lancer/ Commencer le mois en apprenant une douce nouvelle/ Aller chez le véto/ Lire avec plaisir « La tresse » empruntée à la bibliothèque/ Se réjouir de la naissance de Charlotte 1ere petite-fille d’une amie/ Préparer le déménagement/ Trier le contenu du grenier/ Donner des livres/ Chercher en vain pour l’instant un pied à terre près de notre futur chez nous pour ma maman/ Revoir Paul un ami pour une belle matinée à 3/ Retourner chez le véto/ Se réjouir de la langue si particulière d’André Camilleri dans son dernier livre « Une voix dans l’ombre »/ Partager un repas avec Christine et Romy et retrouver le plaisir des papotages sans importances mais si importants/ Faire le badaud sur le passage du Tour de France dans notre ville/ Faire encore et toujours des cartons/ Enrager en finissant un tricot et s’apercevoir qu’il est trop petit/ Projeter le futur emplacement de nos meubles/ Donner des meubles à Emmaüs/ Ourler des pantalons/ S’inquiéter de notre décision de partir/ S’attendrir en lisant « Un escargot tout chaud/  Acheter de la laine plus grosse et se remettre au travail/ Se délecter à la lecture de « Plage Sainte Anne de Joëlle Sanceau »/ Fouiner chez Ikea à la recherche d’idées/ Pleurer la mort de Gaia notre chatte/ Choisir des jolis tissus dans mon stock pour me coudre une trousse/ Préparer une charlotte aux ananas pour l’anniversaire de P/ Taper cet article hors norme avec l’appréhension du jugement.

3 Commentaires

  1. et voilà une partie de ta vie exposée au grand jour toi Lorence si pudique!!!!
    Beaucoup de beaux projets au fil des jours avec joie et tristesse mais le plus important étant de faire encore et toujours de beaux projets et de marcher a deux dans la bonne direction.
    Bisous

  2. Bon courage pour le déménagement, mais c est tellement chouette d à manager dans un nouveau lieu!

  3. Moi, j’adore ton « moi par mois »! C’est une forme d’écriture qui convient aux « pudiques ». J’espère que comme moi, tu vas continuer pour les mois à venir. Nous avons connu le chagrin de perdre nos deux premières chattes et avant leur départ les aller-retour chez le véto. Mister H. et moi les avons accompagnées jusqu’à la fin. Comme je comprends ton chagrin !

Laisser un commentaire

Champs Requis *.