Au Phil de Lo

1 mars 2018
de Lorence
Un commentaire

Moi après mois février

Fêter nos noces de flanelle dans un délicieux restaurant / Ranger encore et encore / Préparer les bagages pour une escapade parisienne /  Ne pas aimer entendre le craquement de la neige gelée sous les roues de notre voiture / Retrouver Paris et sa neige sale / Boire un thé au coquelicot à la Halle Saint Pierre / Trépigner d’impatience avant l’Aiguille en fête / S’en mettre plein les yeux pour les mois à venir de belles laines et de beaux tissus / Faire la groupie avec Cécile de Que font mes mains aussi agréable en vrai que sur son podcast, une belle personne rieuse / Arpenter une deuxième fois les allées  pour approfondir mes choix en compagnie d’ Élisabeth et laisser mon cher et tendre se poser un peu / Papoter / Retrouver J et ses parents/ S’émerveiller devant ce petit bonhomme d’un peu plus d’un mois / Se remplir le cœur de babillages et de sourires/ Rentrer en Vendée la tête et le cœur rempli de joie / Crocheter des fanions pour l’Eure de la laine / Commencer un régime provisoire ( ou pas) sans lactose et sans gluten /  Commencer un nouveau tricot et ne pas comprendre des explications simples /  Aller voir la mer / Rêver dans une pépinière au futur jardin / Coudre des bavoirs pour une petite Zélie / Enfin (grâce à la créatrice) venir à bout de mon bonnet tricoté / Commencer la couture d’un gilet bordeaux pour moi / Accueillir A et M les enfants de notre fils cadet pour une semaine/ Écouter le bavardage de notre petite fille / S’attendrir en voyant Antonin lire les bandes dessinées de son père / Affronter le froid pour aller chercher des livres à la bibliothèque avec les petits / Préparer des escapades pour les mois à venir / Enrager sur la douleur qui ralentit mes projets.

26 février 2018
de Lorence
0 Commentaires

Dérive sanglante

Dérive sanglante de William G. Tapply

Présentation de l’éditeur

À la suite d’un mystérieux accident de montagne qui lui a fait perdre la mémoire, Stoney Calhoun est un homme sans passé. Cinq ans après avoir quitté l’hôpital, une confortable somme d’argent en poche, il a refait sa vie dans le Maine et coule des jours paisibles entre la boutique de pêche où il travaille et sa cabane enfouie au coeur des bois. Jusqu’à ce que son meilleur ami disparaisse. Calhoun se lance alors sur sa piste et accumule les révélations macabres. Au fur et à mesure, il se découvre d’inattendus talents d’enquêteur qui vont l’obliger à affronter les fantômes de son passé. Cette première aventure de Stoney Calhoun nous promène à travers les paysages idylliques et chargés d’histoire du Maine avant un final aussi violent qu’inattendu. 
Mon avis : Je ne suis pas une grande fan de la pêche comme le héros donc au début de ma lecture j’avais quelques réticences et très vite j’ai été happé par l’histoire et n’ai pas lâché tant que je n’avais pas fini le livre. En ce moment c’est la bonne pioche à chacun des livres lu et ça c’est que du bonheur.
15éme livre lu dans le cadre du challenge Sharon

24 février 2018
de Lorence
2 commentaires

Ya ka demander à Karen

Le challenge demandé à Karen ma fée couture était un peu particulier, je voulais un protège carnet de santé pour mon petit-fils mais ce n’était pas aussi simple que ça, il fallait que cela évoque le voyage, le prénom est très long et en plus il fallait intégrer un petit morceau du kimono de naissance  de sa maman dedans, facile? Non pas trop le tissu du kimono étant rose….

Elle a parfaitement réussi en prenant une mappemonde très évocatrice des deux origines du petit (franco-japonais) puis en mettant en miroir son prénom et à l’intérieur on trouve le morceau de tissu rose joliment plié en triangle (un peu à la façon japonaise), son prénom s’écrit Junnosuke mais se prononce Djounoské.

 

24 février 2018
de Lorence
0 Commentaires

Meurtre en écho

Meurtre en écho d’Anne Perry

Présentation de l’éditeur

Le commandant Monk a déjà vu la mort. Trop souvent de près. Mais le meurtre de ce Hongrois, retrouvé dans un entrepôt du bord de la Tamise, s’avère aussi cruel qu’atypique. Doigts disloqués, lèvres découpées, cadavre transpercé d’une baïonnette et entouré de dix-sept bougies éteintes dans le sang… Tout évoque un rituel glaçant qui place d’emblée ce crime loin des mobiles habituels. Tandis que sa femme Hester essaie d’aider un homme surgi de son passé qui se trouve mêlé à l’affaire, Monk tente de pénétrer la petite communauté hongroise londonienne, repliée sur elle-même. Et alors que le premier meurtre rituel se mue en une série terrifiante, il va lui falloir combattre la défiance, l’hostilité et les menaces de ceux qu’il est censé protéger.

 

Mon avis : Ce qui fait la force des romans d’Anne Perry c’est sa description précise de l’Angleterre victorienne et de ses travers guère différents de ceux d’aujourd’hui, prostitution, pédophilie entre autres. Dans celui-ci un tueur en série assassine dans la communauté hongroise de Londres, j’ai aimé qu4anne Perry nous relate les difficultés d’intégration et le rejet que subissent les hongrois, finalement c’est terriblement d’actualité.

Encore une fois un bon moment passé en le lisant.

12éme livre lu dans le cadre du challenge de Sharon

24 février 2018
de Lorence
0 Commentaires

Louise Penny

Sous la glace de Louise Penny

Présentation de l’éditeur

L’hiver a enveloppé de neige le charmant petit village de Three Pines, et toute la communauté s’apprête à fêter Noël. Mais lors de la traditionnelle partie de curling qui a lieu tous les ans sur le lac gelé, une spectatrice est mystérieusement électrocutée. Il ne faut pas longtemps à l’inspecteur – chef Armand Gamache pour s’apercevoir que la victime ne manquera pas à grand monde. D’ailleurs, alors que tout le village était présent, il n’y a aucun témoin de sa mort… Et puis qui était cette CC de Poitiers, à la fois prêtresse autoproclamée du développement personnel et femme haïe de tous ? L’inspecteur – chef observe, écoute et tente de comprendre. Tout à son enquête, il n’oublie pas qu’il a également ses propres ennemis au sein de la Sûreté du Québec et qu’il ne peut se fier à personne. Tandis qu’un vent mordant souffle sur Three Pines, une menace plus glaçante encore plane sur lui…

Suivi de

Le mois le plus cruel de Louise Penny

Présentation de l’éditeur

Présentation de l’éditeur

Durant le week-end de Pâques, le village de Three Pines s’anime le temps d’une grande chasse aux œufs. Lorsqu’une étrangère ayant le don de communiquer avec les esprits s’installe au gîte d’Olivier, sa présence éveille la curiosité. Une soirée de spiritisme est organisée dans la vieille maison abandonnée des Hadley, déjà aperçue dans les volumes précédents. Destinée à libérer la demeure du Mal qu’elle recèle, la séance est tragiquement interrompue par la mort d’une participante. Morte de peur, vraiment ? C’est ce qu’Armand Gamache, l’inspecteur-chef de la Sûreté du Québec, va devoir découvrir en revenant dans les Cantons-de-l’Est avec son équipe. Alors que le printemps explose de vie, le Mal, lui, reste tapi dans l’ombre, et Gamache le sait mieux que quiconque. Dans cette nouvelle enquête, la troisième de la série, les lecteurs de Louise Penny retrouveront avec bonheur Three Pines, sa communauté anglophone et l’inspecteur en chef Gamache, avec sa veste en tweed impeccable, son côté un peu suranné, son physique de bon vivant, ses longues promenades méditatives et cette façon de se tenir debout quand tout le monde pense qu’il est sur le point de tomber. L’habileté de la construction, le subtil entrelacement des fils narratifs et la richesse des personnages font indéniablement de ce roman le plus abouti de la série à ce jour. 

 

Mon avis : Deuxième et troisième tomes des enquêtes de l’inspecteur-chef Armand Gamache, ces livres m’ont été prêtés par ma maman et comme une idiote je n’ai pas commencé par le premier mais par le deuxième ! Elle avait beaucoup aimé, j’ai été moi aussi conquise au point de lire les deux d’affilée, on aimerait que le petit village de Tree Pines ou se passent les intrigues existe vraiment mais ce n’est malheureusement pas le cas.

Je vous recommande vivement cette série, pourvu que la suite soit aussi bien !

 

13éme et 14éme tome lu dans le cadre du challenge de Sharon

19 février 2018
de Lorence
Un commentaire

Dragon

Connaissez-vous Eragon le dragon le film? Tiré d’un livre de Christopher Paolin ce film m’avait ravi, les aventures d’Eragon et son dragonnier avait enchanté ma part d’enfant.

Je n’ai donc pas pu resister au coloris Eragon des laines Biscottes qualité Bis sock donc une laine à chaussettes. J’ai mis longtemps à la mettre sur mes aiguilles, j’ai choisi de tricoter les deux en même temps en suivant la vidéo de Melina,

J’ai beaucoup posé mon ouvrage en alternant avec d’autres tricots, de la couture et les démenagements mais enfin .j’ai fini.

La couleur est plus exacte sur la deuxieme photo.

18 février 2018
de Lorence
0 Commentaires

La dent du serpent

La dent du serpent de Craig Johnson

Présentation de l’éditeur

Toute cette affaire n’avait au départ l’air de rien : un gamin fugueur qui se réfugie dans un cabanon et se nourrit en se servant dans les placards d’une vieille dame. Mais quand le shérif Walt Longmire essaie de ramener Cord chez lui, il se retrouve face à une propriété gardée par des miradors qui abrite une communauté polygame. Et tout ce petit monde, orchestré par un patriarche habile et un homme de main au passé trouble, affirme ne rien savoir de l’adolescent. Le shérif s’engage alors avec son équipe dans une enquête très glissante dont ils ne ressortiront pas indemnes. Le Dent du serpent place le shérif du comté le moins peuplé de l’État de moins peuplé des États-Unis face au pire des adversaires qu’il ait jamais eu à affronter
Mon avis : Il m’est difficile de chroniquer Craig Johnson, j’aime tellement ses livres, ses personnages, ses intrigues ne me deçoivent jamais et c’est encore le cas une nouvelle fois.
11eme livre lu dans le cadre du Challenge de Sharon

12 février 2018
de Lorence
2 commentaires

Mma

Précious et Grace d’Alexander McCall Smith

Présentation de l’éditeur :

Alors que Mma Makutsi, depuis peu codirectrice de l’Agence N° 1 des Dames Détectives, essaie de pousser Mma Ramotswe à moderniser leurs pratiques, une affaire inhabituelle va forcer les deux femmes à se tourner résolument vers le passé. Susan Peters, une jeune Canadienne née au Botswana, requiert les services de l’Agence pour renouer avec sa vie d’avant. Si Precious et Grace trouvent sans peine la maison où la mystérieuse jeune femme fut élevée, et la nourrice qui s’occupa d’elle des années auparavant, cette dernière n’a pas l’air de ressentir la même nostalgie… Et quand ce voyage dans le temps prend une tournure inattendue, nos enquêtrices se doivent d’admettre que, parfois, certaines choses devraient rester dans le passé.
Mon avis : J’aime Précious alias Mma Ramotswe, sa constitution traditionnelle (doux euphémisme pour dire qu’elle est forte et même très forte), son empathie et ses enquêtes souvent trés banales mais trés revelatrices de l’ame humaine, ce livre se lit le sourire aux lèvres en buvant du roiboos!
10 eme livre lu dans le cadre du challenge Polar et thriller de Sharon.

 

6 février 2018
de Lorence
4 commentaires

Mon précieux

Une laine d’une grande douceur Mérinos et Soie Fingering de La Fée Fil, un modèle de L’ile aux fils le Lesi Shawl un joli gris coloris Sardine frétillante, des heures de tricot avec mes circulaires en 3,5 et aprés blocage mon précieux est né…….

Et une autre photo pour vous montrer son ampleur.

2 février 2018
de Lorence
2 commentaires

Moi après mois Janvier

Commencer l’année en cousant / Faire un séjour express à Paris pour voir le nouveau né J. et sa maman à la maternité / Partager un repas avec notre fils aîné papa depuis peu / S’émerveiller devant notre nouveau petit-fils / Papoter au téléphone avec CLJ / Finir enfin de tricoter des chaussettes commencées en avril dernier / Marcher le nez au vent quand le vent se calme enfin / Faire un tout petit peu les soldes / Apprendre avec tristesse la mort du pére de M. / S’inquiéter pendant le séjour à l’hôpital de J notre petit-fils et souffler quand il en sort  / Espérer en vain que les douleurs s’éloignent/ Regarder mon mari peindre / Profiter enfin d’une belle accalmie pour reprendre nos balades en bord de mer / Admirer et écouter les vagues / Prendre un énorme coup sur la tête en apprenant le décès d’un ancien collègue âgé de 52 ans et que j’appréciais beaucoup pour sa gentillesse / Coudre un nouvel ensemble cordoba pour mon petit-fils/ Acheter dans une jardinerie un bel arbuste aux feuilles hivernales rouge vif pour ensoleiller l’hiver / Passer un bon moment dans une jolie librairie et profiter d’un atelier tricot pour papoter / Realiser enfin un pantalon compatible avec ma pathologie de dos et en être fière / coudre des boutons sur un pull tricoté avec amour / Reprendre avec obstination des projets couture délaissés et les terminer / Chercher le pourquoi des ratages couture et decider d’en tirer des lecons pour avancer / Mettre de coté un énieme voyage en Italie et se decider pour un séjour en Bretagne cet été / Sortir de la laine, faire un essai couleur, ne pas aimer et partir sur autre chose mais avec le même modéle, Essayer de trouver sa place dans le bénévolat / Voir pointer le jaune d’un crocus rapporté de notre ancienne maison / Esperer que le ciel arrete enfin de pleurer