Au fil du mois de mai

Faire une toile? Non il ne s’agit pas d’aller au cinéma mais de faire un test de patron, on découpe les pièces dans de la toile à patron ou dans un tissu similaire au projet futur, par exemple du tissu fluide pour du tissu fluide, du coton pour du coton, prendre de préférence un tissu que l’on accepte de sacrifier si le final se révèle pas portable.

J’ai commencé le mois avec une toile de la jolie robe violette de République du chiffon, toile toujours pas finie quand débute juin, la faute au Covid 19 qui m’empêche de trouver l’élastique pour la taille, folie (ou pas) des masques, pas moyen d’en trouver, la robe attendra et moi aussi pour valider cet essai.

Pour me rassurer j’ai repris des patrons valeurs sures de Christelle Beneytout et cousu un tee-shirt Carvi et une robe à partir du patron badiane. J’ai enfin réussi mes ourlets à la recouvreuse, je progresse doucement. Des grosses chutes de tissu pour les deux ouvrages; voila qui diminue le stock.

J’ai commencé une autre toile mais elle attendra une prise précise de mes mesures, je n’ai fait que le haut de la robe, sachant que c’est là que ça ne va pas, plusieurs tailles sont à prendre en compte pour un bon ajustement.

Coté tricot un pur plaisir, un châle un peu fou mais qui au final me plait beaucoup, il fera l’objet d’un article très bientôt.

J’essaye de reproduire un gilet du commerce que j’aime beaucoup mais qui commence à s’user, je vais le faire (ou au moins essayer) en mélange tencel cotton de chez Katia. En attendant grâce à mon amie Christine je tricote des tenues pour Barbie mais mes mains aiment moyennement les aiguilles en 2 mm.

En lecture un joli livre à retenir, le jardin de rose d’Hervé Duphot, n’étant pas spécialiste je ne saurais pas dire si c’est un roman graphique ou une BD, de jolis dessins pour une histoire touchante.

Le premier jour du mois de mai c’est l’anniversaire d’Antonin notre premier petit-enfant, 10 ans déjà, en visio le fêter ce n’est pas pareil mais c’est déjà pas mal. De nombreux anniversaires à rattraper pour nous quand on retrouvera enfin nos proches.

Nous avons pu retourner nous balader sur les plages, en semaine bien sur pour laisser la place le week-end à ceux qui travaillent.

Nous avons décidé d’annuler nos vacances de juin et de nous consacrer à la visite de notre nouvelle région.

Je ne pourrais finir cet article sans un mot pour ma fidéle lectrice et amie Nicole éprouvée par le décés d’un de ses proches, Phil et moi pensons à toi Nicole.

1 réflexion sur « Au fil du mois de mai »

  1. Merci a tous les deux pour ce petit mot final qui me touche beaucoup, l’amitié est encore plus importante dans ces difficiles moments.
    Un mois de Mai riche en création personnelle et toujours une belle réussite c’est un réel plaisir d’une part de te lire et d’autre part de voir toutes tes oeuvres .
    bises et mille mercis pour votre amitié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *